• Aller-retour de Montmartre à Gruissan ...

     


    En ballade dernièrement dans le joli village audois de Gruissan, je découvre, dans une niche face à l'église, ce buste du chevalier Jean-François de La Barre.
    Un peu comme à Montmartre donc, où une statue en pied du dit Chevalier jouxte la basilique du Sacré Cœur.

    Rappelons-nous qui était le chevalier de La Barre ?

    Le 1er juillet 1766, ce jeune aristocrate de 19 ans a le poing coupé et la langue arrachée avant d'être décapité et finalement jeté au bûcher.
    Vous allez me demander quels crimes odieux avait-il donc commis ?

    Eh bien, il n'aurait pas retiré son chapeau au passage d'une procession, et aurait aussi vandalisé un crucifix… On comprend alors que ce personnage soit devenu, pour les tenants de la laïcité, un symbole de l’intolérance religieuse.

    A Gruissan, c'est en 1931 qu'un comité de libres penseurs place, en l'honneur de Jean-François de La Barre, face à l'église, ce buste que je viens de découvrir.
    Si le monument de Gruissan ne manque pas de rappeler celui de Paris, il en existe un troisième, érigé en 1907 à Abbeville, sur la place-même où  le jeune homme fût supplicié.


    >> En savoir plus sur le chevalier de La Barre.

    >> ... aller encore plus loin.

    >> Le Chevalier de la Barre à Montmartre.

     

    « Chez Willy Ronis, grand témoin du Paris des petites gens .La musique par un chemin détourné ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    jean françois Do.
    Dimanche 21 Octobre 2012 à 09:41
    Moins imposant
    Moins imposant que la statue de Montmartre mais intéressant de multiplier les hommages à ce libre penseur.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :