• Belleville : de la déliquescence à la délinquance ...

    Photo © Philippe Hiraga

    Nous sommes en 1971, et désormais, Belleville est désertée par ses habitants, les boutiques ferment les unes après les autres et partout, on mure portes et fenêtres. Belleville tombe peu à peu en déliquescence ...

    Au début du siècle précédent, Belleville était une sorte de campagne avec des pavillons aux jardins peuplés de poulets ou de canards et, aujourd'hui encore, il subsiste quelques traces de ce passé.
    Pendant plus de 30 ans, les habitations sont restées vétustes, sans chauffage ni électricité, vouées à être détruites, ... mais il existait une forme de solidarité entre les habitants car la misère et les épreuves, supportées en commun, soudaient les habitants entre eux ....

    Maintenant que les démolitions débutent, les habitants regrettent, non pas leurs habitations vétustes mais, l'ambiance si particulière de ce quartier.

    Désormais, certains quittent Belleville, d'autres sont relogés dans de nouvelles habitations. Mais, pour tous, il n'est pas simple de briser les liens tissés par le temps et d'accepter que l'histoire de ce quartier s'arrête là.

    Depuis le milieu des années 90, le quartier a changé, beaucoup changé et, si l'habitat a beaucoup gagné en salubrité, on ne peu en dire autant sur la solidarité et la sécurité des Bellevillois.

    On va encore me dire que j'idéalise trop le passé, mais il est patent que le climat n'est plus le même à Belleville où un large périmètre a été classé en ZUS (Zone Urbaine Sensible), c'est dire si les pouvoir publics reconnaissent les difficultés que vivent, au quotidien, les habitants de ce territoire. Dans La cité "Piat-Faucheur-Envierges", des ados tiennent les murs, bloqués "dans le rien". Le soir, dans le parc de Belleville, il n'est pas toujours très sûr de se promener seul(e) dans les allées périphériques ou de s'approcher des porches des villas où l'on traficote et où parfois, des bagarres éclatent ...
    Il n'y a, bien souvent, qu'un pas de la déliquescence à la délinquance  ...


    >> Belleville : "C'est déjà ça ..."

    >> Voir aussi dans Parisperdu: "Démolition des murs ... démolition des vies ..."

    >> Voir aussi sur Parisperdu : "Jours tranquilles à Belleville"

     

     

    « Léon, gribouilleur place du Tertre.Jean Nouvel conservera l'ancien ... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    5
    Cris
    Mardi 2 Mars 2010 à 12:10
    Pas si n'importe quoi !
    A Cro, C'est bien de défendre son quartier. Moi aussi j'aime mon quartier, j'habite Belleville et depuis longtemps et je peux te dire que le quartier a bien changé en 15 ans ... et pas forcement en bien, sauf si tu trouves que la coke c'est bien cool à Belleville. Moi je dis que c'est bien là le problème : bagarres sous la villa Faucheur, ronde de keufs pour essayer de stopper les vols incessants de sac des petites vieilles dans le parc ... et j'en passe. Donc fais gaffes quand même, si tu ne t'es pas encore fait agresser ... avec ou sans permission pour la prise de photos ça pourrait bien t'arriver, y compris pour te tirer ton matos... Un dernier conseil: fais gaffes aussi à ton orthographe, car là c'est sûr: c'est n'importe quoi !
    4
    Cro
    Lundi 1er Mars 2010 à 20:52
    n'importe quoi
    Plus je lis ce blog plus je m'imagine soit un vieux nostalgique soit un jeune paumé dans son époque.J'habite ce quartier depuis peu mais je n'ai eu auqu'un problèmes avec qui que ce soit. Pourtant ma rue la nuit c'est la coure des miracle du jeune qui fume son joint avec ses potes au jeune cadre dynamique venant acheter sa coke... mais je n'ai jamais manquer de me faire agresser malgré le fait que je prenne des fotos ou autre. Je pense qu'il suffit simplement de savoir parler au gens après c'est sur que si 4 jeunes de 15ans te font peurs... Après tu parles de solidarité disparue mais celle-ci existe encore entre voisin et étrangement les dangeureux jeunes capuchés dont tu parles précédement ferme tous leurs geules face au mamans et au darons du quartier. Donc un conseil affirmez vous et vous n'aurez rien a craindre. Discuter avant de prendre un foto pck même si ce quartier est bouré d'histoire ce n'est pas Touari étant moi meme photographe je demande toujours l'accord de mes sujets ou des personnes présente dans mon cadre que ce soit en France ou ailleurs.
    3
    Philippe
    Mardi 2 Décembre 2008 à 15:05
    Félicitations,
    c'est aussi pour moi un grand plaisir de voir votre article distingué. Bien cordialement, Hiraga Philippe
    2
    A. Combard
    Samedi 29 Novembre 2008 à 12:42
    Canard laqué
    Oh oui, Belleville à beaucoup changé ...maintenant, ça sent le canard laqué !
    1
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 17:54
    Coup de coeur
    Votre article:"Belleville : de la déliquescence à la délinquance" ... du 28 novembre 2008, a été sélectionné "Meilleur article du jour" dans la catégorie Histoire. Félicitations.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :