• Boubat, la rétrospective.


    Quai de l'Hôtel de Ville, Paris, 1947. ©Edouard Boubat

    Je reviens de  la Maison Européenne de la Photographie de la ville de Paris, où j'ai passé une bonne partie de la journée à voir et à revoir la rétrospective d'Edouard Boubat. Un régal !
     
    Grand voyageur, Prévert le qualifiait d'ailleurs de "correspondant de paix ", Boubat a aussi beaucoup photographié Paris dans les années 50. Un Paris perdu donc, mais vu par un maître de la photo, car Boubat n'avait pas son pareil pour capter de purs moments de poésie.

    Dans les salles de la M.E.P, il faut dépasser le stade de la simple contemplation. Il faut surtout observer la maîtrise du cadrage et remarquer la lumière, ... la véritable signature d'Edouard Boubat.

    La photo choisie ici, illustre parfaitement le Paris vu par Boubat : une vision qui au premier abord semble proche de celles d'un Doisneau, d'un Ronis ou d'autres photographes humanistes, mais en observant le cliché avec attention, on découvre le vrai regard de Boubat : un regard passionné pour le genre humain, mêlant simplicité et onirisme.

    Un seul regret: le catalogue de l'exposition, un ouvrage de référence certes ... mais facturé 75 Euros.
    Mais le vrai cadeau reste de pouvoir approcher toutes les composantes de l'œuvre de Boubat, de sa première photo en 1946 à ses dernières, peu avant sa disparition. C'était en 1999.

    Alors, courez vite à la Maison Européenne de la Photographie ... avant le 30 mars 2008, date de clôture.

     


    >> Edouard Boubat, "Révélations".

    >> En savoir plus sur Edouard Boubat.

    >> Boubat: première photo en 1946.

    >> Boubat : portofolio.

     

     

     

     

    « Le regard sur la ville.Où sont passés les vrais gens ... ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 10 Mars 2008 à 13:59
    que du bonheur !!
    PAR ICI AUSSI !!! merci de votre visite au plaisir de vous retrouver ... un point commun PARIS
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:14
    Truelles
    Très belle photo bien sûr. Elle me rappelle les vitrines de la Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière dans l'Hôtel de Mauroy à Troyes. Avec en plus le visage de l'homme en bleu de travail. Magnifique. Merci.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :