• C'est écrit dans l'Evangile …


    Nous sommes en 1994, mais les murs de la rue de l'Evangile portent encore la preuve du rude combat que se livrèrent - deux ans plus tôt - les centrales syndicales pour la victoire aux élections prud'homales. Pour la première fois, la CGT jusqu'alors majoritaire, risquait de voir sa suprématie contestée par la CFDT, sa grande rivale.

    Dans ce bastion ouvrier du 18ème arrondissement, près des ateliers de la SNCF, il s'agit alors de convaincre les derniers hésitants et de rameuter les abstentionnistes potentiels. Et, rue de l'Evangile, le premier en action fut la CFDT qui badigeonna le mur d'un large slogan : "CFDT : 9. déc. Votez.". Dans la nuit précédant le scrutin, la fresque fut détournée en : "9. déc. Votez. CGT.". On peut deviner les traces du début original de la phrase sur la gauche de la photo ...!

    Finalement, malgré un recul de 3%, la CGT confirma sa place de première organisation syndicale en France. La disposition des forces resta stable en dépit d'un taux d'abstention record. Louis Viannet - alors secrétaire général de la CGT - lança un appel à "l'unité d'action" pour "un vaste et puissant mouvement revendicatif" ... et pendant ce temps, Pierre Bérégovoy - ce premier ministre au nom à consonance vaguement soviétique -était confronté aux tensions internationales sur le franc ...
    Allions-nous vers une dévaluation ?



    >> Les élections prud'homales du 9 décembre 1992.



     

    « Marchand de sommeil.C'est quoi ce cirque ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    ED
    Samedi 23 Décembre 2006 à 11:25
    Ah la CGT ....
    Cela me rapelle la période de l'inénarable KRASUKI ... Super ton Blog !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :