• Des Laiteries dans Paris.

     

    Des Laiteries dans Paris.

     Laiterie la Chapelle 72 Rue Philippe de Girard, 75018 Paris

     

    Dans les années 60 j'ai pu, dans les rues de Paris, assister à des scènes insolites. Telle celle de ce passant, vêtu d'un pardessus dissimulant mal le bas d'un pyjama, et qui portait à la main une boite à lait en aluminium. Il allait chercher son breuvage matinal chez le crémier du coin qui vendait son lait à la louche.

    Il est loin aussi le temps où le laitier passait au petit matin déposer, sur le seuil de votre immeuble, des bouteilles (en verre) de lait de la ferme. Le progrès industriel apportera par la suite la stérilisation du lait à haute température, le fameux "lait UHT" emballé dans des packs cartonnés que le parisien pourra aller chercher, à l'heure qui lui plait dans la supérette de son quartier.

    Mais depuis presque 2 ans, les laiteries artisanales sont de retour dans Paris. Seulement voilà, vendre du lait cru en vrac ne serait plus aujourd'hui ni sanitairement sûr ni économiquement viable, aussi les nouvelles laiteries parisiennes fabriquent et affinent des fromages, produisent des yaourts, des faisselles, du fromage blanc, de la crème et d’autres surprises selon leurs inspirations ! Les laits de vache, de brebis ou de chèvre arrivent parfois de fermes franciliennes situées à seulement une quarantaine de kilomètres de Paris.

    Nous avons repéré trois laiteries qui aujourd'hui fonctionnent selon ce nouveau schéma :

    • "La Laiterie de Paris", une boutique atelier dans le quartier de la Goutte-d ’Or (18ème),
    • "La fromagerie Nanina", qui fabrique de la mozzarella dans le 11ème arrondissement,
    • "La Laiterie La Chapelle", qui fabrique des fromages près du métro Marx Dormoy (18ème)

     

    A tester au plus vite …

     

    >> La Laiterie de Paris _ 74 Rue des Poissonniers, 75018 Paris

    >> Nanina, 24 bis, rue Basfroi, 75011 Paris

    >> Laiterie de la Chapelle, 72, rue Philipe-de-Girard (XVIIIe).

     

     

     

    « Pour mieux connaître "Les Frigos" … Une auberge "éco-éco" à La Chapelle … »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Sylvie
    Lundi 25 Février à 16:16

    Je suis une toute petite fille, rue de la Bonne Aventure, à Versailles. Il y a une épicerie-laiterie, en face, à une petite centaine de mètre. Ma mère m'a confié la tâche d'aller chercher le lait. Plusieurs fois par semaine, très sérieuse, très timide, je traverse la rue avec mon pot à lait. Il est léger, en aluminium, avec une poignée en bois qui pivote sur une anse métallique. Son couvercle est en creux, barré par une tige qui permet de l'enfoncer. 

     

    Je vois encore le réservoir réfrigéré carré, en bout de comptoir, dans lequel l'épicière plonge sa mesure, deux fois, et je me souviens très précisément de la coulée douce et parfumée du lait dans mon bidon. J'ouvre ma main et donne quelques sous, tout chauds. L’épicière me sourit et je me sens mieux. Je rentre à la maison en faisant très attention : j'ai un chargement précieux, et le couvercle est mal ajusté.

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :