• Elles tombent, l'une après l'autre …


    Destruction de la rue Vilin - Photo ©Philippe Hiraga


    Durant l'été 1971, Philippe apprend que le quartier de Belleville risque de disparaître. Aussitôt, il s'y rend pour prendre quelques photos.

    Il faut dire qu'il n'est pas insensible aux transformations que subit alors le quartier ... "En fait, - nous dit Philippe - je suis allé sur les traces de mon père qui était artiste-peintre et avait peint, ici, plusieurs toiles entre les années 20 et les années 50 ... et où durant mon enfance, je l'ai souvent accompagné."

    Mais quand Philippe arrive rue Vilin, la destruction de la rue est déjà bien avancée, et ... les maisons tombent les unes après les autres, dans le vacarme des engins mécaniques et sous une poussière qui vous pique les yeux.

    Aujourd'hui, il ne reste rien de la rue Vilin ... et pourtant les yeux nous piquent encore. Ce n'est plus la poussière mais, à la vue des  clichés de Philippe, ce sont les souvenirs qui nous mouillent les yeux.



    >> Voir aussi sur Parisperdu: Vilin, Couronnes, Pali-Kao.

     

    « La vie sous le périph ... " Mieux avant ou ... mieux après ... ? " »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    11
    Littlejazzman
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 15:33
    Ménilmontant
    mais comment s'appelle le voyou qui a rasé Ménilmontant ! et l'escalier en Y ils l'ont mis où ? et la boulangerie au dessus à droite ...
    10
    toulassi
    Mercredi 10 Février 2010 à 23:48
    SOUVENIR
    cette photo me renvoie 30 ans en arrierre j ai vécu dans cette rue et ses alentours une part insouciante de ma jeunesse nous squattions la d abord quelques uns puis tres nombreux et j ai donc assisté a la destruction du dernier carré de maisons de la rue des vilins le vent a emporté le bruit des fracas comme celui des copins... paris a ete assassiné!
    9
    Lundi 2 Février 2009 à 00:05
    mon enfance la rue vilin
    bonjour je mappelle ketty je suis née a Paris et jai vecue a la rue vilin de ma naissance jusqu'a 14 ans je viens te voir la photo ou il sont en train de demolir ma maison est sur la droite sans ascenseur a lepoque et les toilette turc dans les escaliers et pas de douche ou ma mere nous lavais dans le lavabo de la cuisine ou bien on nallait au douche municipale avec du savon de marseille et oui on n'etait pas riche,on netaient 9 a la maison dans un deux pieces et le soir la cuisine cetait la chambre des filles .je garde comme meme au fond de mon coeur de bons souvenirs .javais dis quabnd jaurai 50 ans je retournerai voir mon quartier d'enfance...revoir Paris mais helas pas les moyens un jour.merci a la personne qui a mis cette photo en noir et blanc.Ketty de Nice
    8
    jean-marc M.
    Mardi 23 Septembre 2008 à 19:40
    Piat, Vilin 4 ever
    Tout cela me rend triste. On a détruit tout un monde, celui de Perec, de Ronis ...
    7
    Mardi 23 Septembre 2008 à 19:35
    Visite de l'expo de Gérard
    Je ferai l'impossible pour m'y rendre. Merci pour l'invitation.
    6
    Dimanche 21 Septembre 2008 à 16:30
    expo
    Nous sommes toujours sur la même longueur d'onde. C'est avec plaisir que je vous invite à mon exposition pour discuter de ce vieux Paris que nous aimons tant autour de quelques photos du 11 ème arrondissement.
    5
    jean-pierre delmont
    Samedi 20 Septembre 2008 à 12:28
    Les gamins de la rue Piat
    Le petit gamin à accroché à la rampe, à gauche sur la photo, me fait immédiatement penser aux gamins de Ronis accrochés à la grille de la rue Piat. Belle évocation sur ce blog toujours aussi séduisant.
    4
    Julien
    Vendredi 19 Septembre 2008 à 09:21
    Lampadaire
    Le lampadaire signe en quelque sorte cette image. C'est le même que l'on peut retrouver sur les photos de Ronis lorsqu'il parcourait Belleville ou Ménilmontant. Beau post.
    3
    éric
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 23:12
    rue vilin
    super photo... émouvante qd on connait un peu l'histoire du quartier!
    2
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 16:32
    re: Contraste
    J'suis d'accord avec Emanuel ;)
    1
    Emanuel
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 12:17
    Contraste
    J'aime bien le contraste entre la gaité du ciel bleu et la tristesse de ces démolitions Bravo pour votre blog
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :