• Garnis et meublés ...


    Hôtel de la Poste, 15 rue Julien Lacroix Paris 20e

    A Paris, la panne actuelle des filières de logement social, aggravée par l'absence d'un secteur privé à bas prix, accessible aux familles à faibles revenus, fait "les choux gras" d'hôteliers aux méthodes peu scrupuleuses qui font monter les enchères vis-à-vis des associations humanitaires ou des pouvoirs publics ayant recours à leurs services ... faute de mieux !

    On peut s'indigner, à juste effet, des sommes versées à des logeurs, parfois qualifiés de "marchands de sommeil", par des services sociaux, contraints aujourd'hui à se rabattre sur ce secteur délabré pour abriter des familles sans toit.
    Certains drames, dont le plus terrible fut l'incendie de l'hôtel Paris-Opéra qui fit 25 morts en avril 2005, ont attiré l'attention sur ces hôtels meublés souvent vétustes et surpeuplés, signe de la pénurie de logements pour les plus démunis.
    Va-t-on enfin prendre des mesures pour améliorer la situation de ce secteur locatif objet de tant d'abus ... ?

    A suivre sur Parisperdu ...

     
    >> Voir aussi : Garnis et meublés ... "Une chambre en ville". (1/3)

    >> Déjà dans Parisperdu: "Marchand de sommeil".

    >> Déjà dans Parisperdu: "Le Grand Hôtel des Vosges, Passage Goix"

     

    « Les "Lieux retrouvés" de Parisperdu.Léa, Léo et le p'tit Lu. »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 21 Mars 2008 à 13:41
    au delà du périph
    Nous avions des hôtels comme celui ci, avec de la pub pour les vins Hauser, derrière les boulevards des Maréchaux (avant le périph) à Montreuil dans les années 1950.
    1
    Alex
    Jeudi 20 Mars 2008 à 12:29
    Au 21e siècle !
    Il en existe encore des hôtels comme ceux que vous nous montrez ? Incroyable au 21e siècle ... à Paris ! Merci pour votre beau blog;
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :