• Ici l'on tue ...


    Nous sommes tout près des abattoirs de La Villette, là où "on tranche le lard" comme le chante Jacques Dutronc ...
    Ici, sur le quai de la Gironde, subsistent encore aujourd'hui quelques activités connexes, telle l'usine de "Cuirs et Peaux" Joseph Fischer ou les Etablissements Félix Gaucher, un marchand de charcuterie et de salaisons, en gros et demi-gros ...

    A La Villette, sur l'un des murs de l'abattoir, on pouvait lire, sur une enseigne, cette dramatique sentence: "Ici l'on tue ...". Une évidence qui toutefois ne manquait pas de surprendre le promeneur, et l'incitait surtout à passer son chemin au plus vite.

    Sur le site de La Villette, le mois de mars 1974 marque la fin d'une époque car on y tue le dernier bœuf.
    En 1979, naît alors l'Etablissement Public du Parc de La Villette qui lance le grand projet de réhabilitation et d'aménagement des 55 hectares de friches industrielles, avec la mission de créer le premier parc culturel urbain.

    Ce sera une réussite !



    >> Des abattoirs ... au premier parc culturel urbain.

    >> Démolition des abattoirs de La Villette, septembre 1977 -Photo© Jean-Luc Charuel 

     

     

     

    « Paris ChangingLa belle au Bois Dormoy ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    5
    Lundi 9 Février 2009 à 10:58
    les restes du vieux Paris
    La photo date d'une douzaine d'années, mais aujourd'hui encore le quai de la Gironde n'a pas changé et ces vieux établissemnt sont toujours là.Tu peux aller sur place où le vérifier sur Google street pour te rendre compte. merci pour ton commentaire.
    4
    Vendredi 6 Février 2009 à 11:02
    point d'exclamation
    J'aime bien ce point d'exclamation qui clôt votre billet.
    3
    Vendredi 6 Février 2009 à 09:45
    Glagla
    Brrr, quelle entrée en matière ! Si je comprends bien, ta photo date d'aujourd'hui ? Je trouve ça toujours très émouvant, les restes du vieux Paris ouvrier / industriel. (Je sais pas si on peut l'appeler comme ça ?)
    2
    charuel
    Mercredi 4 Février 2009 à 00:44
    abattoirs
    Sur les abattoirs de La Villette, le document cinématographique de référence est sûrement "Le sang des betes" de Georges Franju, pur chef d'oeuvre du documentaire des années 50 et classique incontournable pour ceux qui s'intéressent à l'histoire de ce lieu.
    1
    Jérémy
    Mardi 3 Février 2009 à 14:09
    Scandale
    Tout une époque, les nouvelles Halles ont couté bien cher au contribuable. A peine finies, elles n'étaient plus rentables et ont les a démolies. Le parc était un pis aller pour masquer ce scandale.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :