• Ils ne savaient pas pourquoi ils l’aimaient leur quartier …

    Ils ne savaient pas pourquoi ils l’aimaient leur quartier … 
    20, rue de Crussol Paris 11ème (juin 2015)

     

    Ici, dans les années 70, rue de Crussol ou rue du Grand Prieuré, non loin du marché Popincourt et à deux pas de République, c'est encore comme un coin de province endormi.

    Il fait gris sur le boulevard Voltaire et il commence à pleuvoir. Au métro Oberkampf se dégage l’odeur indéfinissable du pavé brillant sous la pluie.

    Chez Marinette, un bar sans prétention, les clients se connaissent tous un peu. Au petit matin, sous le regard déjà vif de la patronne, les tuyaux chromés de la grosse machine à expresso crachent le café brûlant aux lève-tôt du boulot. Et parfois, le calva est caché dans la tasse chaude… Un peu avant treize heures, les artisans, les commerçants, les filles du salon de coiffure, les jeunes "arpètes" provinciaux hébergés dans les meublés du quartier … tous viennent ici manger les œufs durs-salade et le hachis Parmentier de Marinette.

    A la fin du repas, les rires débordent dans la petite rue … Ils ne savaient pas pourquoi ils l’aimaient leur quartier puisqu’ils n’avaient même pas fait philo …. On ne leur a rien demandé, ils n'ont rien vu venir mais maintenant, il a bien changé leur quartier. Désormais, de l'autre côté du carrefour, boulevard Voltaire, à la place du bar de Marinette, Planet Sushi étale ses scooters bleus et ses néons roses …

     

     

    >> Oberkamp est aujourd'hui le paradis des Cafés bobo …

     

     

     

     

    « Rue du Dahomey … c'est pas bénin !Les trois escaliers de l'autre butte … »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Août 2016 à 00:05

    Amazing place. I like to have a rest here drinking coffee in a small cozy cafe. This is one of favourite places in the city.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :