• L'homme le plus courageux du 20ème est une femme !

    113 rue de Ménilmontant - Paris 20ème (1996)

    Myriam est une battante. Rien qu'à voir le pas décidé avec lequel elle marche dans la rue, on comprend à qui l'on a à faire ...
    Quand elle a appris que ses voisins Monsieur et Madame Edeline, tous deux retraités, ancien ouvrier et ancienne secrétaire, étaient confrontés à des difficultés pour payer leur loyer et qu'ils allaient être expulsés, son sang ne fit qu'un tour.

    Myriam se propulse alors à l'antenne de l'association du Droit au Logement, dans cette ruelle qui conduit à la cité de l'Ermitage, en haut de la rue de Ménilmontant.
    Là, elle va y exposer longuement le cas des époux Edeline qui, suite à une procédure du propriétaire, ont vu leur bail résilié. Monsieur et Madame Edeline sont restés dans les lieux, mais n'ont pu apurer totalement leur dette locative.

    Monsieur Edeline est par la suite tombé malade et a développé un cancer. Il a été reconnu invalide à 100 %, mais cela n'a pas empêché le propriétaire de demander l'expulsion de ces retraités de 65 et 68 ans, ce que le tribunal a accordé.

    La trêve d'hiver a permis à Monsieur et Madame Edeline d'obtenir un sursis. Mais à la fin de la trêve, l'huissier de justice a demandé le concours de la force publique.

    Tout à côté de l'antenne du DAL, sur un mur, il est écrit "Viva Zapata", mais le 20ème arrondissement, n'est pas le Mexique et le Droit au Logement finira par avouer à Myriam, que dans ce cas précis, il ne peut rien faire.

    Face au caractère inhumain de cette expulsion, Myriam a décidé de loger elle-même les époux Edeline qui n'avaient aucune solution de relogement. Une chambre mansardée, que Myriam avait aménagée dans le but de la louer plus tard à des étudiants, est maintenant occupée par Monsieur et Madame Edeline ... en attendant mieux ...

    Quiconque ayant rencontré Myriam vous le dira : "l'homme le plus courageux du 20ème est une femme" !

     

     

    >> L'antenne de l'association "Droit au logement" de l'impasse du 113 de la rue de Ménilmontant (1996)

     

     

    « Le Louxor, renaissance à Barbès.On modernise la petite ceinture ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Abbé Pierre
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 16:18
    La réalité
    Toujours aussi modestes les femelles... Pour votre gouverne, il y a aussi des hommes qui se comportent de façon courageuse. Les hommes sont bien plus courageux que les femmes!
    2
    Sarah
    Vendredi 1er Octobre 2010 à 09:46
    Solidarité
    Myriam, bravo ! C'est exactement ça, la solidarité et le militantisme. Pour le reste, en cas d'expulsion, je mettrai plutôt une autre adresse que le D.A.L. Franchement ! Fondation Abbé Pierre (prévention des expulsions locatives) ...Permanence téléphonique : 01 44 64 04 40. Espace Solidarité Habitat 78/80 rue de la réunion 75020 Paris
    1
    Anna
    Mercredi 29 Septembre 2010 à 11:26
    La preuve
    Encore une preuve, s'il en était besoin, que les femmes sont bien plus courageuses que les hommes ;)) hein Alain ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :