• La vie sous le périph ...



    La porte de Bagnolet rassemble des bureaux à faible valeur architecturale, des hôtels sans étoile, peu de programmes de prestige et ... même son centre commercial, "Bel-Est", fait pâle figure, à tel point que certains continuent de qualifier Bagnolet de "Défense du pauvre".
    Ce sinistre décor, tous les Parisiens le connaissent, pour y être passés ... à 80 kilomètres/heure. Mais n'ont-ils jamais osé s'aventurer sous le périph ?

    Car là se trouve tout ce qu'il y a de plus dégoûtant: des zones entièrement délaissées, souvent sans lumière, pas vraiment sécurisées et avec des allures de décharges ... On y trouve aussi des campements de fortune de "sans-papiers" ... bulgares, afghans ou même de SDF ... bien français, qui tous survivent ici dans un environnement dominé, de nuit comme de jour, par le vacarme assourdissant des voitures, des poids lourds et par leurs émissions de gaz nocifs ...

    Pendant des années, personne ne s'est posé de questions sur l'avenir de cet anneau infernal de 35 kilomètres de circonférence, sur ce non-espace dans la ville. Dès les années 1980, architectes, urbanistes et élus réfléchissent pourtant déjà aux moyens de le réhabiliter. Mais le débat tourne en rond...
    En 2003 toutefois, la publication du livre des membres du cabinet "Tomato Architectes", intitulé La Ville du périphérique, va agir comme un détonateur.

    A présent, au-delà des débats sur la vitesse autorisée, sur le passage des poids lourds, sur une éventuelle file pour les taxis, autant de débats qui ont animé - faiblement - la dernière campagne des municipales, la question du périphérique devrait s'articuler autour de la relation entre Paris et sa banlieue.
    Car sans réaménagement du périph, sans réflexion sur la manière de le traverser, comment ouvrir et transformer les quartiers de la couronne parisienne?

    Vous avez dit "Grand Paris" ? Oui, grand pari ...


    >> "La Ville du périphérique" par le cabinet Tomato Architectes.

    >> "Périphpolis", un film de Joachim Lepastier.


     

     

    « Des tours à Paris : pour quoi faire ? (2/2)Elles tombent, l'une après l'autre … »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    8
    peltier
    Vendredi 7 Novembre 2008 à 18:16
    La ville sous le périph...Relation Paris-Banlieue
    Cherchant à me rendre à pied du centre commercial Bel Est où arrive mon bus de banlieue (ligne 221) à la porte de Bagnolet, je voudrais savoir s'il existe un passage direct (sans prendre le métro et sans faire trop de détours) entre ces deux lieux pourtant tout proches. Pouvez-vous me renseigner ? Merci d'avance
    7
    Jeudi 6 Novembre 2008 à 05:54
    Bonnes balades
    Je prévois de bonnes promenades au fil des billets de ce blog. J'y étais passé déjà, un peu au hasard de mes posts, quand il venait de s'y écrire quelque chose. Je fais tout de suite ce qu'il faut pour le retrouver sans peine et y inviter ceux des lecteurs du mien qui aiment la jolie prose et les "ambiances".
    6
    Alain Carbonel
    Lundi 20 Octobre 2008 à 09:09
    Roman noir
    J'aime beaucoup l'atmosphere de ce post, digne d'un passage de roman noir. Bravo pour votre blog.
    5
    Mardi 16 Septembre 2008 à 16:43
    Méga-mégapole, l'avenir?
    Paris est trop petit et je suis subjectivement d'accord avec votre réflexion sur le périphérique. Mais les mégapoles sont-elles l'avenir? Sous-entendu un avenir radieux...
    4
    Mardi 16 Septembre 2008 à 11:11
    Nordetsurd hautetfort
    Bonjour, suite à votre passage sur mon blog Nord Sud (histoire et photos) de Hautetfort, comme le lien ne fonctionne pas pour "Celles..." je n'ai pas retrouvé non plus votre note car il y a trop d'archives à consulter, pouvez-vous me redonner le bon lien ou m'aiguiller vers les archives ? Merci et bonne journée.
    3
    Mardi 16 Septembre 2008 à 01:50
    idées cadeaux
    Bon article, très interressant, je vous félicite vivement pour votre blog. je vous souhaite une bonne continuation et longue vie à votre site à bientôt frank
    2
    Daniel
    Lundi 15 Septembre 2008 à 11:59
    Véritable corset
    Le périph est un véritable corset dans lequel Paris étouffe, il faudra bien un jour défaire cette limite purement administrative !
    1
    Pierre Cordier
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 15:32
    Tout autour du Périphérique
    Bien vu, beau post, belle photo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :