• Mémoires d'outre-tombe ... Issoire.


    Du 26 au 30 de la rue de la Tombe-Issoire, les façades des immeubles affichent, depuis déjà bien longtemps, des ouvertures murées de toute part.

    Mais derrière ces murs aveugles, il y a pourtant quelque chose d'unique à Paris: la vielle ferme de Montsouris et ses 2700 m2 de terrain, … de quoi aiguiser l'appétit d'un promoteur.

    De la ferme de Montsouris qui a fourni du lait frais aux Parisiens jusque dans les années 1930, il ne subsiste aujourd'hui qu'une grande cour avec une grange, et un cellier voûté.

    Et sous la ferme,  il y a les carrières de Port-Mahon qui font partie de l'un des tous premiers circuits des catacombes de Paris. Et, c'est bien là "le hic" car le projet d’immeubles que le promoteur compte y construire se heurte jusqu’à présent à cet obstacle de taille : l’existence, sous l’intégralité du terrain, de carrières médiévales classées "Monument Historique".

    Alors, défenseurs du patrimoine et promoteurs s’affrontent sur ce dossier immobilier depuis maintenant près d’une décennie. Et le bras de fer n'est pas près d'être terminé …

    Le collectif d'associations, qui s'est formé pour défendre ce monument historique "rarissime", dénonce la "pseudo-restauration", proposée par le promoteur, qui servirait surtout à poser les fondations d'immeubles neufs. La juge des référés du tribunal administratif de Paris vient de lui donner raison le 13 juillet dernier, en estimant le projet "susceptible de porter atteinte à l'intégrité du monument".

    Pour dénouer l'affaire, plusieurs propositions de rachat du terrain ont été faites au promoteur par diverses parties prenantes, en vue d'une restauration de la ferme Montsouris avec comme but final, celui de créer une ferme bio ou des équipements culturels.

    Et maintenant, voilà que les "people" s'en mêlent, et parmi eux: Lorànt Deutsch dont l'amour pour Paris ne peut être mis en doute; mais que penser de son acolyte, chef au Meurice, qui prêche pour une ferme bio avec son bestiaire, le tout associé à un restaurant haut de gamme, … le fumier de l'étable va-t-il côtoyer le fumet des plats gastronomiques … ?

    Finalement, le statuquo pourrait durer encore longtemps car le meilleur atout pour la défense du site reste sans doute son sous-sol, trop fragile pour supporter de nouveaux immeubles et dont le classement désormais définitif n'autorisera pas l'édification de fondations souterraines …

    Issoire, ce géant de légende, dont la tombe serait située dans le secteur, serait-il en train de se rappeler à notre mémoire, en envoyant d'outre-tombe un message aux promoteurs : celui de passer leur chemin … ?



    >> Site du collectif des associations de Sauvegarde du 26 rue de la Tombe-Issoire.

    >> Lorànt Deutsch à la ferme …


    « L'avenir, c'était mieux avant ...Paris, cité fantôme ? »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Jean-Jacques Fourmon
    Mercredi 29 Mai 2013 à 15:25
    Une affaire scandaleuse
    Une affaire scandaleuse de plus à Paris, en effet, cher Pierre, Après le saccage de la place de la République, le réaménagement criminel de certaines artères, le projet d'agrandissement du stade Roland-Garros et autres fantaisies du même genre, on s'en prend au sous-sol de la Capitale. Il semble que l'équipe municipale ait pour ambition de faire table rase du passé de Paris. Certes, ces nains ne sont pas à la mesure du géant qu'ils affrontent, mais leur capacité de nuisance est grande et s'étend, ainsi qu'en témoignent vos billets, ceux de la "Tribune de l'art" et les combats de la SPPEF et d'autres associations. Quand la spéculation et le mépris du beau vont main dans la main, les affronter devient héroïque. Les Parisiens devraient garder en mémoire les sinistres années Pompidou. Bien à vous.
    3
    Dimanche 24 Mars 2013 à 19:56
    Tombe-Issoire: la pétition
    Beaucoup la demandait, la voici enfin, Signez la pétition pour sauver la dernière ferme à Paris, sur : www.avaaz.org ; à l'adresse suivante: http://www.avaaz.org/fr/petition/PARIS_il_faut_sauver_les_carrieres_medievales_sous_la_derniere_ferme/?cYOlneb
    2
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 18:57
    Pétition
    Effectivement, pour en savoir plus sur la pétition vous pourriez contacter le collectif à l'adresse suivante: collectifportmahon@free.fr Merci pour votre fidélité à Parisperdu. Cordialement, Pierre
    1
    Jean-Jacques Fourmon
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 14:27
    Tombe-Issoire
    La défense de tels lieux me paraît capitale. Cependant, aucune pétition n'a, semble-t-il, été rédigée pour rallier le soutien des Parisiens et autres amoureux du Paris d'autrefois. Le site de l'association n'en fait pas état. Qu'en est-il ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :