• Paris devient intouchable.


    Belleville a toujours été un quartier multi ethnique et aussi, jusque dans les années 70, un quartier ouvrier ... avec ses usines et ses ateliers.

    Aujourd'hui, les bobos envahissent Belleville et changent profondement la nature du quartier : ils privatisent ses ruelles lépreuses et les transforment en courettes, protégées par des portes cochères équipées de digicode, bien à l'écart des rues bruyantes du quartier. Ainsi les bobos auront un cadre de vie qui leur ressemble ... et ils vont vite se retrouver entre eux, car le marché de l'immobilier va rapidement faire le tri ... Ils pourront alors vivre et communiquer exclusivement avec leurs congénères ... pas question d'adresser la parole aux jeunes des HLM voisines ...

    Certes, les bobos inscrivent leurs enfants dans la maternelle du coin classée en zone d'éducation prioritaire, mais à partir du collège, ils usent et abusent des dérogations pour échapper à la mixité sociale qu'ils défendent pourtant avec ardeur dans leur discours.

    Mais pourquoi donc les bobos cherchent-ils à vivre dans ces quartiers populaires de l'Est parisien ?
    Tous vous le diront : "c'est parce que c'est cool, parce qu'on peut y rencontrer les vrais gens, vivre parmi eux, et ainsi se sentir peuple et avoir du plaisir". Car, c'est bien connu, le peuple a la vie comme plaisir ... il n'a même que cela ... puisqu'il n'a pas la richesse ...
    Et cette "vraie" vie  dans la ville, les bobos viennent la chercher ici ... puisqu'ils ne la trouvent pas dans les beaux quartiers.

    Les bobos aimeraient donc le peuple mais cet amour étouffe le peuple, le tue ... Les gens de Belleville qui étaient propriétaires de leur petit appartement, devant la monté vertigineuse des prix, le vendent en se disant : "Je vais avoir plus grand ailleurs ...",  mais ailleurs, ce n'est souvent plus dans la ville ... mais dans ces banlieues ... dont les bobos ont horreur.

    On assiste alors à l'embourgeoisement ou "gentrification" du quartier. La "gentrification", c'est la captation de la ville par ceux qui peuvent se l'offrir ... et c'est vraisemblablement l'avenir des grandes métropoles européennes. Paris va-t-il finir comme Londres : une ville où le prix moyen du M2 est supérieur à 10 000 Euros, avec des caméras partout pour débusquer le moindre délit et ... un péage urbain pour les voitures ... ?

    Oui, la ville est bien la valeur suprême ... et Paris devient "intouchable" !
    Ainsi se fait et se défait la ville ... elle chasse les plus pauvres et dorlote les riches.


    >>  Les bobos vus et chantés par Renaud : 
     

     

     

    « Démolition des murs ... démolition des vies (3/4) Portrait d'un monde disparu ... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    4
    Peyman
    Jeudi 10 Avril 2008 à 16:31
    La location d'appartement à Paris devient ENFIN potable
    Les prix commencent à baisser et ça se voit désormais si on suit de près les annonces immobilières des particuliers http://www.pap.fr/appartements-location/appartements-location-paris-75-1.htm patience les cycles immobiliers sont de 15 ans ;)
    3
    anonyme
    Mardi 14 Août 2007 à 20:22
    moi boboe de belleville?
    J'habite belleville depuis 7 ans maintenant et j'aime mon quartier. Je reconnais l'aimer de façon assez simple, sans façon, sans imaginer être l'objet d'un ostracisme limite haineux puisque je découvre que comme je suis propriétaire et que je gagne "correctement" ma vie, je fais sûrement partie de cette caste honnie sur laquelle vous déblatérez en harmonie... J'aime aussi les gens que je cotoie, ceux du quartier, pas tous c'est vrai mais j'ai quelques amis et mes enfants aussi. Même si j'ai d'après ce que je comprends la vue troublée par ma "boboïté", j'ai la faiblesse de croire que la fameuse mixité sociale dont il est question est une chance pour le quartier, et qu'encore une fois tous les nantis ne sont pas des égoïstes retranchés dans leurs impasses arborées et leurs appartements-lofts "atypiques" (sic!)et que le partage c'est une question de naturel et qu'il existe en tout cas vers chez moi... Voilà. C'était juste pour dire que dans votre portrait, je ne me reconaissait pas...
    2
    Mercredi 20 Juin 2007 à 17:54
    Vers un système de castes?
    Voulu ou pas, le titre et le contenu de ce billet renvoient à la notion de caste. Ne peut-on d'ailleurs pas s'interroger aujourd'hui plus largement sur cette notion quand une vedette quelconque s'arrange pour faire hériter ses rejetons d'un statut identique et quand les plateaux de télévision singent Versailles? Ce ne sont peut-être que les indices les plus visibles d'un monde dans lequel les plus riches bétonnent leurs privilèges et leurs successions... Les classes supérieures restaient perméables. Trop qui sait? Ou trop sans une allégeance totale à leurs rites et à leurs magouilles? Dans la ligne les bobos redéfinissent quelques codes assez superficiels et ils en inventent de nouveaux... multipliant jusqu'au ridicule tout ce qui les distingue. Une autre façon d'élever le mur d'enceinte et d'en combler les brèches éventuelles. Vers un système de castes?
    1
    mac léon
    Mercredi 20 Juin 2007 à 15:04
    et...
    c'est ainsi que paris vote à gauche caviar !!! ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :