• Piéton de Paris.

    Fabio Reti   "Le piéton des Halles" (1975): Mur peint dans le quartier des Halles à Paris. ...

     

    "Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi que dans mes voyages que j'ai fait seul et à pied", raconte Jean-Jacques Rousseau dans ses Confessions.

     

    Mais aujourd'hui, à Paris, pourquoi marcherait-on encore ?

     

    Pour s'aérer l'esprit, pour découvrir de nouveaux lieux, pour renouer avec l'histoire et le patrimoine, pour réaliser de nouvelles rencontres avec des amoureux de leur cité … ?

    Il y a mille et une raisons de partir parcourir les quartiers calmes de la capitale, lorsque le bruit, la vitesse et la foule qui s'agite autour de vous, finissent par vous prendre la tête.

    Alors lâchez tout et partez prendre l'air sur les hauteurs des quartiers Est de la capitale. Partez arpenter les rues isolées et les impasses désertes, car comme disait Jacques Lanzmann - grand marcheur devant l'éternel : "On ne voit bien qu'avec ses pieds".

     

     A Belleville, à Ménilmontant, mais aussi à Charonne ou aux Batignolles, vous allez pouvoir aller au bout de vous-même, vous émerveillez de toutes ces petites choses qui surgissent au hasard des rues, tout en vous laissant gagner par une merveilleuse sensation de liberté.


    Le temps ne passe plus. Il vous attend.
    Alors laissez-vous emporter par ce Paris, … l'authentique, le vrai Paris !

     

    Billet dédié à Nadège, elle se reconnaitra …

     

    >> Déjà dans Parisperdu, Jean-Jacques Rousseau : "Rêveries du promeneur solitaire".

     

     

    >> Le Piéton de  Fabio Reti  "in situ" …

     

     

    « La cabine téléphonique, une espèce en voie de disparition ...Ce monde n'a pas totalement disparu ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jean-Henri
    Dimanche 10 Janvier 2010 à 10:28
    C'était au temps ...
    ... où Paris venait de se rendre compte de l'immense c... qu'était la destruction des Halles Baltard. Il fallait bien meubler le vide et maquiller le triste béton armé. Fabio Reti s'y employa avec un certain succès.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :