• Rechercher





    Page 2 sur 36 résultats pour la recherche "Doisneau" :
  • ...inspiré Lamorissse pour certains plans de son film. Et aussi comment Lamorisse - à son tour - inspirera Doisneau. En effet, on retrouve le vitrier de la rue Laurence Savart ( photo de Willy Ronis ) dans la rue Piat (pour un plan du film d'Albert Lamorisse). Et l'on est au même endroit de la...

    Lire la suite...

  •   Chez Bébert, Spécialité de Choucroute, 1959_ Paris 10°arr. photo: ©Robert Doisneau Décembre 1959, le long du boulevard de Strasbourg, à deux pas de la gare de l'Est, Robert Doisneau tombe sur ce traiteur de rue, spécialisé dans la choucroute. Nul doute alors que l'enseigne du...

    Lire la suite...

  • ...ville, sa ville " quand je franchis le périphérique, je suis à l’étranger " dit-il en reprenant les mots de Doisneau, qu’il fait sien. Photographe professionnel depuis 1960, il s’est également fait un nom comme historien, journaliste et critique, grâce à de nombreuses publications....

    Lire la suite...

  • ...petites gens au grand cœur… mais il entrainait aussi avec lui les "monuments" que sont Jacques Prévert et Robert Doisneau pour lesquels il a été un peu comme les "traffichini" de Naples, ceux qui vous ouvrent les portes... Il les conduisait auprès du petit peuple des nuits de Paris qu'il...

    Lire la suite...

  • ...d'un canal qui lui ne l'est pas ... Un canal tragique et laborieux, marqué par la poésie de Carné, de Prévert, de Doisneau, de Simenon, de Barbara... une poésie toujours un peu noir. Et avec eux, le canal s'est bâti une légende ... Mais nous ne sommes plus dans un film de Marcel Carné,...

    Lire la suite...

  • ...du collège. La relève est peut-être parmi eux… >> Le collège Musselburg de Champigny-sur-Marne, devenu le collège Willy Ronis. >> L'autoportrait de 1955, en jaquette de l'ouvrage: "Le siècle de Willy Ronis". >> Voir aussi sur Parisperdu: "Le Collège Robert Doisneau".    

    Lire la suite...

  • ...qui se sont déjà approprié cette ville. Les regards des grands maîtres de la photo : les Ronis, Izis, Doisneau ... mais on peut aussi choisir d'arpenter la capitale telle qu'elle est aujourd'hui, avec ses territoires architecturés et ses terrains vagues ... On en arrive alors à d'autres...

    Lire la suite...

  • ...de clochards et de morveux. Un monsieur assis à côté de moi, hochait la tête en disant : « Bien, bien ». C’était Robert Doisneau. Je ne connaissais même pas son nom à l’époque. Tout de suite, il m’a proposé de rejoindre l’agence Rapho". Le fondateur de Rapho, Charles Rado,...

    Lire la suite...

  • ...uniquement de deux catégories de photos qu'il nomme "ARCHI" et "HUMAN". Dans la veine du réalisme poétique incarné par Doisneau, Ronis et Boubat, il s'intéresse- nous dit-il - à "tous ceux qui luttent pour la vie". Lucien Hervé, toujours là où on ne l'attend pas, se revendique ainsi d'une...

    Lire la suite...

  • ...Legendre Le "gamin de Paris" est un article suivi ! De Gavroche aux chenapans immortalisés par Doisneau, en passant par les poulbots dont la réputation a dévalé les pentes de Montmartre, d'innombrables portraits d'enfants sont devenus les symboles d'un Paris populaire, gouailleur et...

    Lire la suite...