• " C'est déjà ça ..."

    Photo © Jacques Grison


    La cité "Piat-Faucheur-Envierges" dans le 20ème est ce qu'on appelle "un quartier difficile". Elle héberge environ 3000 habitants et l'essentiel des 82 nationalités recensées dans le quartier de Belleville. La cité a été classée en zone urbaine sensible (ZUS). Elle n'a pas bonne réputation dans le "quart Est" de Paris. On déconseille aux nouveaux arrivants de s'y installer. C'est une cité stigmatisée et "stigmatisante".

    Les "jeunes" ne veulent surtout pas, disent-ils, "rouiller", "tenir les murs", se retrouver bloqués "dans le rien". Leur parcours scolaire est déjà un handicap, mais "on se bouge", jurent-ils. Ils parlent de "mener une vie normale". D'avoir quelque chose de concret: "un métier, quoi ... et aussi ... fonder une famille, comme tout le monde". "Mais on nous colle une étiquette, jeune d'ici égal glandeur, c'est pas bien !", proteste Farid, 24 ans. Lui et ses copains reconnaissent eux-mêmes qu'ils ont "une tête à faire peur" sous leurs capuches et leurs bonnets, les épaules rentrées et les mains dans les poches.

    Alors quand on parle à Farid du tout récent plan "Espoir banlieue", il rétorque: "J'aimerais être optimiste, mais plusieurs plans sont déjà passés, et rien n'a changé. C'est quoi le problème des jeunes des cités ? En premier, c'est de trouver un travail. Je suis conscient que certains ne font pas d'efforts, mais pour les autres, il faut leur donner la chance d'aller au travail."

    Plus surprenant, ce même discours "anti-glandouille" revient aussi chez ceux qui affirment volontiers, avec de lourds sous-entendus, qu'ils ne veulent pas se "lever à 5 heures du matin pour gagner 1 000 euros".
    Farid ne cache pas que tous les moyens sont bons pour remédier à ce problème, ... si près des beaux et riches quartiers du centre ou de l'ouest parisien.
    Et voilà comment il décrit sa "situation piège" : "On est dans une société parallèle, le temps ne passe pas, c'est insupportable. On est comme une secte. On n'a plus d'horaires, rien. Au bout d'un moment, ça devient une vie dangereuse. La porte est ouverte à tous les excès, à l'illégalité. Mais attention ... là j'explique, je ne légitime pas."

    Finalement Farid n'a pas perdu espoir de tourner le dos à cette vie de petits arrangements : "Y'en a qui commencent à s'en sortir dans le bâtiment. Ils sont manœuvres, des trucs comme ça, ... mais ils ont un boulot, ... c'est déjà ça ..."


    >> Ecouter Alain Souchon: "Je m'promène rue de Belleville ... c'est déjà ça ..."

    >> Voir aussi sur Parisperdu: "Malaise à Belleville" (2/2).

    >> Toujours sur Parisperdu: "Malaise à Belleville" (1/2)



    « Les Frigos en "perspectives" ...Carné Nocturne ... »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Kotcho
    Vendredi 7 Novembre 2008 à 18:09
    ZUS
    Etes vous sûr que la cité Piat Cité Envierge est une ZUS. Je croyais que la zus belleville s'arrêtait rue Julien Lacroix... Pouvez vous préciser vos sources ? Merci...
    3
    Lundi 7 Avril 2008 à 14:08
    Anti-glandouille, oui mais...
    Je vous cite : "Plus surprenant, ce même discours "anti-glandouille" revient aussi chez ceux qui affirment volontiers, avec de lourds sous-entendus, qu'ils ne veulent pas se "lever à 5 heures du matin pour gagner 1 000 euros"." C'est entre autres pour cette raison que je suis pessimiste. Je n'entrevoie pas de solution dans cette société, dans le travail et l'accumulation pour le profit. Pauvre jeunesse sans d'autres rêves que le boulot... et victime de la désintégration (!) capitaliste de la planète.
    2
    Patrick J.
    Samedi 5 Avril 2008 à 09:44
    Sincérité ...
    ... et clairevoyance semblent les qualités de Farid. Mais passer à l'action(la bonne)... est une autre paire de manches... Courage!
    1
    Antoine Verrat
    Jeudi 3 Avril 2008 à 11:48
    Bien vu ... bien dit
    Bien vu le milieu social des hauts du 20ème que je connais bien pour y avoir vécu 13 ans. Placer un grand ensemble comme celui de la cité Faucheur ici est une erreur urbanistique. Il ne fallait pas détruire les petites structures de la colline belleviloise. Ces cités sont des poudrières !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :