• Le Mausolée : un ancien supermarché investi par les "street-artists".

    Place Auguste Baron (sous le périphérique exactement) 75019 Paris.

     

    C'est l'histoire extraordinaire d'un supermarché Casino situé tout près de la Porte de la Villette. La "Grande Surface", de près de 40 000 m2, surdimensionnée, coincée sous le périph', difficile d'accès, mal famée le soir, est finalement fermée en 2008.
    Cet espace gigantesque reste alors à l’abandon. Mais la nature a horreur du vide aussi pendant deux ans le bâtiment sera occupé et squatté avant d’être définitivement vidé de ses occupants clôturé, muré et, pensait-on alors, définitivement condamné.
    Mais en 2010, deux "Street artists" Lek et Sowat décident d’investir les lieux et, pendant plus d’un an, dans le plus grand secret, vont s’attaquer, dans ces énormes volumes, à des kilomètres de murs blanc.

    Un très grand nombre d’œuvres abstraites et de compositions parfois colossales vont alors émerger de cet espace abandonné et délabré, lui redonnant une âme et le transformant petit à petit en un Temple du "Street art" qu'ils nommeront "Le Mausolée". Mais c'est un travail gigantesque pour seulement deux artistes, aussi près de quarante Graffeurs vont être invités à participer à cette folle aventure et vont ainsi laisser leur marque dans ce lieu.

    Le secret de leur projet sera protégé jusqu’à son aboutissement, et révélé au grand jour seulement lorsque les artistes s’attaquent au toit du bâtiment qui lui est visible du périphérique et des immeubles voisins.

    Le "Mausolée" est alors dévoilé au monde extérieur, avant d’être définitivement muré par la Ville de Paris, laissant pour seule trace de cette résidence artistique sauvage : des photos, un livre et une vidéo prises par les initiateurs du projet eux-mêmes.

    Aujourd'hui personne ne sait quoi faire de l'ancien supermarché. Dans ce quartier en pleine expansion et de plus en plus bobo, le Mausolée reste le témoin d’une époque.
    Cependant n'imaginez pas pouvoir visiter l'intérieur du Mausolée, s'y introduire est interdit bien sûr … mais certains pensent que le voyage en vaut la chandelle, pour la symbolique du lieu mais aussi pour les œuvres magnifiques qu’on peut y voir, malgré tous les efforts faits pour les cacher du monde.

    >> Le Mausolée : des photos, un livre et une vidéo prises par les initiateurs du projet eux-mêmes.

    >> Le Mausolée, des surfaces énormes …

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Rue du Chemin-de-Fer.

    Rue du Chemin-de-Fer _ Paris 19e arrondissement.

     

    Lorsque vous arrivez à la marge de la marge, à l'extrême extrémité de Paris, dans cette bande de territoire, parfois appelée "la zone", vous êtes entre routes et habitations, entre Paris et banlieues, entre circulations et stations … Au regard s’offre alors un espace interlope à l'activité plus ou moins développée, à la fois séduisante et dangereuse, calme et violente, sublime et immonde …

    Il en va ainsi de la rue du Chemin-de-Fer, une voie située dans le 19e arrondissement de Paris. Elle débute place Auguste-Baron, rencontre immédiatement l'avenue de la Porte-de-la-Villette, puis passe sous le périph' et se termine également rue du Chemin-de-Fer … mais à Pantin, car ces deux rues, qui portent le même nom, sont dans un exact alignement.

    Côté 19ème arrondissement, le bar-restaurant au "Rendez-vous des Routiers" fait l'angle avec la rue Pasteur de Pantin, mais vu sa façade décrépie et lourdement taguée, on devine qu'il a accueilli son dernier routier il y a déjà fort longtemps ….

     

    >> Environnement de la Rue du Chemin-de-Fer _ Paris 19e arrondissement.

    >> Non loin de là, dans un environnement similaire : la rue de la Clôture.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le recyclage des friches parisiennes (8/13) : La Gare.

    La Gare, 1, avenue Corentin-Cariou. Paris 19ème

     

    C'est une ancienne gare de la Petite-Ceinture et plus exactement sa station abandonnée du Pont de Flandre, en plein 19e arrondissement. Fermée aux voyageurs depuis 1934, la station est devenue, depuis septembre 2017, un bar-club musical très en vogue.

    Le patron de "La Gare", c’est Julien de Casabianca, un plasticien qui parcourt le monde pour coller sur des bâtiments, des personnages monumentaux, "photoshopées" à partir de toiles de musées. Mais Julien est aussi un "fana" de jazz et fut d’ailleurs à l’origine de "La Fontaine", rue de la Grange-aux-Belles, un bistrot musical emblématique des années 2000.

    Le bâtiment de la station du Pont de Flandre est resté dans son jus : murs décrépis, carrelage à damier rouge et blanc et ce, même après les huit mois de travaux réalisés dans la salle.
    Celle-ci peut désormais accueillir 300 personnes.

    L'endroit est accessible à tout le monde, le droit d'entrée est en participation libre et les consommations sont à prix légers.  C'est donc un héritage dans la continuité exacte du lieu, car comme le dit l'expression populaire : "on y entre comme dans une gare ! " … c'est à dire sans payer.

     

    >> Page Facebook La GareJazz. 

    >> La Gare vue du quai.

    >> Sentier de la Station, ça c'était avant …

    >> Le recyclage des friches parisiennes (7/13) : DOC !
     

     

     


    1 commentaire
  • DOC! 26, rue du Docteur-Potain (Paris 19e).  

     

    C'est un ancien lycée technique de 3000 m2, situé sur les hauteurs de Belleville, à deux pas de la place des Fêtes. Depuis 2015 il est occupé par les membres du collectif DOC!.
    Le bâtiment a été transformé en laboratoire artistique pour une soixantaine de personnes qui disposent ici de 28 ateliers d'artistes et de 5 pôles techniques partagés.
    Dans ce coin, un peu paumé du 19ème, on peut, tout au long de l'année, y voir des expositions, assister à des projections, des concerts, des représentations de théâtre ou faire des rencontres.
    DOC! participe donc, à sa manière, à la vie et à la dynamique de ce secteur du 19ème arrondissement, un quartier excentré qui avait bien besoin d'animation.

     

    >> DOC ! le site officiel.

    >> Le recyclage des friches parisiennes (6/13) :La Gare XP.

     

     


    votre commentaire
  •  Le recyclage des friches parisiennes (6/13) : La Gare XP.

    La gare XP au 18, boulevard Sérurier Paris 19e

    Non "Gare XP" n'est pas un logiciel tournant sur le déjà ancien système Windows XP !
    Fondée il y a onze ans, la Gare XP (XP  pour "Expérimentale") est tout à la fois un espace d’expérimentation artistique, une salle de spectacle, une galerie d’exposition, un café associatif et aussi lieu de vie de ce quartier du 19ème.
    En 2016, après avoir investi plusieurs lieux à Paris, le collectif s'installe dans les bâtiments d'entretien des "Eaux de Paris", à deux pas de la porte des Lilas et ce, à la suite d'une convention signée avec la Ville de Paris et après un an de travaux de désamiantage.
    Et désormais, au 18 boulevard Sérurier, la Gare XP possède - sur 600 m2 - deux salles d'exposition et de spectacle et une salle polyvalente accueillant danse, massages, yoga…
    S'y ajoute un jardin de 800 m2 qui produit des plantes aromatiques, comporte un poulailler et diverses cabanes d'expérimentations …
    Tout cela donne à la Gare XP un air de "petite ZAD" !


    >> La Gare XP, site officiel.

    >> Compte Facebook de la Gare Expérimentale.

    >> Le recyclage des friches parisiennes (5/13) : La Générale.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique