• Eiffel : de Paris à la Catalogne …


    C'est à Thuir, dans les Pyrénées Orientales, que l'on peut découvrir ce magnifique édifice.

    Il s'agit de l'ancienne gare de triage des Caves Byrrh. C'est ici que les barriques arrivaient, par rail, de toutes les régions viticoles de France.

    L'architecture du lieu - 81 mètres de long et 20 de large - a été dessinée par Gustave Eiffel lui-même. On reconnaît d'ailleurs facilement sa "patte traditionnelle" lorsqu'on lève les yeux au plafond et qu'on aperçoit un enchevêtrement de tôles et de boulons, caractéristique de son savoir-faire et qui évoque bien sûr la Tour Eiffel et le Viaduc de Garabit pour ne citer que les ouvrages les plus célèbres de l'architecte.  

    Ici, depuis longtemps, les semi-remorques ont remplacé les trains, et ce sont des 38 tonnes qui aujourd'hui s'affairent dans ces lieux pour transporter vins et spiritueux.

    Comme seules traces du passé, il ne reste plus que les rails et ... une ancienne locomotive à vapeur. Ce lieu dégage une atmosphère un peu désuète, tout comme l'apéritif Byrrh qui n'est plus vraiment au goût du jour. D'ailleurs le groupe Pernod-Ricard, propriétaire des lieux et de la marque cherche à céder son site des Pyrénées-Orientales.


    >> Découvrez les caves Byrrh à Thuir (66)
       

    >> La gare de triage des Caves Byrrh en 1912. 
     

    >> Les caves Byrrh menacées ?

     

     

    « Parisperdu fait la Une ...Hommage à Janine Niépce. »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Août 2007 à 12:08
    Jolie découverte !!!
    Bonjour, Je consulte régulièrement votre blog,qui est passionnant.Je pense que par rapport à Paris, nous avons à peu prés la méme démarche. Je constate que méme hors de la capitale vous avez toujour cette démarche photographique qui analyse en profondeur le sujet choisi. Bravo et bonne continuation. Franky ( ancien treizièmiste )
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :