• " T'arrêtes avec ta tour Eiffel ... "


    Le 140 rue de Ménilmontant est une cité dans la ville, un bloc d'habitations bâti en 1925, une imposante forteresse avec son portail unique ouvrant sur une cour centrale distribuant les accès aux logements.

    Le site a longtemps été qualifié de "zone sensible" ou de "quartier difficile". La délinquance y est alors endémique, fondée sur des trafics locaux de stupéfiants, d'objets ou de véhicules volés ou recelés : toute une économie souterraine. Les trafiquants y agissent en bandes et suscitent - dans tout le quartier - un réel climat de peur. Les gens ne peuvent plus circuler tranquillement dans les cours ouvertes de ces immeubles, car certains caïds se comportent en propriétaires du territoire.

    Les passants qui osent s'attarder ici - surtout si de surcroît, ils photographient ou filment les lieux - sont immédiatement suspectés de vouloir nuire au « business » et sont éloignés par intimidation verbale. J'en ai personnellement fait l'expérience.

    Dès mon arrivée, des adolescents me demandent de quitter les lieux et de ne pas prendre de photos. J'argumente sur le fait que je souhaite seulement photographier la tour Eiffel qui se dessine au loin dans la longue perspective de la rue de Ménilmontant. On me laisse préparer mon cadrage, mais le réglage de la prise de vue est sans doute un peu trop long au goût de mes interlocuteurs ... car tout à coup retentit un cinglant : "Eh ... toi là-bas, t'arrêtes avec ta tour Eiffel ... ". Instantanément, je prends conscience que la situation peut dégénérer très vite et qu'une violence extrême peut frapper à tout instant. Je quitte rapidement les lieux, après avoir pris un seul cliché.

    En octobre 2005, Jean-Claude Irvoas aura eu moins de chance ... Il a été lynché à mort, devant sa femme et sa fille, alors qu'il photographiait du mobilier urbain ... en banlieue parisienne.

    Quant au 140 rue de Ménilmontant, il a maintenant fait l'objet d'un vigoureux programme de réhabilitation et de réaménagement. Aujourd'hui, la cité a été désenclavée : l'unique entrée a été complétée par le percement de nouveaux accès et 8 bâtiments, sur les 30 existants, ont été
    détruits pour créer un jardin et aménager une voie publique coupant, en son centre, la vielle cité.

    Après ces transformations radicales, le quartier retrouva un peu de calme. Mais aujourd'hui encore, les photographes n'y sont pas les bienvenus ...



    >> La tour Eiffel se dessine au loin dans la longue perspective de la rue de Ménilmontant. 

    >> Jean-Claude Irvoas : la mort en 24 secondes ...

     

     

    « Parisperdu élu Site-du-Jour ... Jean Ro. , un gamin de Paris »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    9
    Carvin Bernard
    Samedi 12 Avril 2014 à 08:12
    le 140
    Bonjour Je ne suis pas d'accord avec vous le 140 j'y est vécu 25 ans de 1946 à 1974 et il n'y avait pas de drogue c'était des grandes familles les voyous de l'époque se sont des anges maintenant j'étais à l'escalier 19 rez de chaussée droite et j'en garde un très bon souvenir.
    8
    Nicole
    Mercredi 3 Avril 2013 à 17:59
    MENILMONTANT
    Je suis née en 1944 à l'hopital Tenon. J'habitais avec mes parents au 262, rue des Pyrénées. le 140, quand j'avais 14/15 ans, déjà mal famé, les blousons noirs avec leur moto sur le trottoir qui mataient les filles. Je passais vite en baissant les yeux avec un petit frisson. Mes idoles James Dean, Elvis Presley. De temps en temps, je viens faire un petit pélerinage dans mon quartier. L'école de la rue Sorbier, l'église ND de la Croix, le patronage des soeurs StVincent de Paul, angle pyrénées Ménilmontant, les cinés où on flirtait ...
    7
    boulleret aurelie
    Mardi 15 Septembre 2009 à 15:50
    qui connaissait boulleret patrick
    coucou c'est le quartier de mon pere boulleret patrick et je recherche des gens qui le connaissait je sais que sa a été les meilleurs années de sa vie et que sa lui tiens a coeur merci de mon contacter si vous l avez connus au alentours de l'années 68 merci
    6
    gerard
    Mercredi 26 Décembre 2007 à 22:19
    140 menilmontant
    moi aussi je suis né a l hopital tenon et j'ai passé une bonne partie de ma jeunesse au 140 en passant par la maternelle.sans doutes avons nous fréquentés les memes bancs d école.Je suis d accord avec Noel aujourdhui c'est différent.
    5
    NOEL
    Vendredi 30 Novembre 2007 à 10:16
    140
    je suis ne a menilmontant(hopital tenon)en 1952 au 140 j y ai passe une partie de ma jeunesse toute ma famille y habitait il ne faut pas confondre ce qui se passe depuis une 20e d annee et ce que c etais a l epoque on etais une grande famille dont une partie etait dans la misere amicalement
    4
    Lundi 5 Mars 2007 à 21:57
    il y a des jours comme çà
    j'arpente Paris depuis des années et je reconnais qu'il il y a de plus en plus de quartiers où les gens n'accepte plus d'apercevoir un appareil photo. J'ai eu des difficultés à Belleville tant photographiée et rue des cascades. Je n'ose même pas tenter le quartier de château rouge si riche en images.
    3
    arpenteuse
    Lundi 5 Mars 2007 à 21:01
    20ème pas forcement coupe-gorge !
    voilà une mise en garde pour moi qui entendait arpenter quelques coins du nord 20ème ces vacances... je suis sur le sud 20ème et franchement, jamais eu le moindre problème à photographier... pas du genre à m'attarder, et j'évite de prendre les gens, c'est vrai.
    2
    Lundi 5 Mars 2007 à 19:52
    "Eh, m'sieu t'es ouf ! "
    Malheureusement, la réhabilitation (exemplaire) n'a pas tue le "bizness". Le 16 juin, pour ma part, j'ai eu le temps de shooter cinq fois, avant qu'un gamin en vélo vienne me faire comprendre que je prenais des risques. Je me suis replie sur la cité Leroy, puis la rue des Cascades. Jef Noel
    1
    Lundi 5 Mars 2007 à 19:42
    merci
    pour ce cliché...heureuse que tu sois sain et sauf...LOL!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :