• Café Charbon Mazout ...

     


    L'un des derniers bougnats de Paris aura sans douté été ce café-charbon-mazout du 6 rue Emile Lepeu, dans le 11e arrondissement. Il resta en activité jusqu'en 2004 et, même si à cette date peu de gens utilisaient encore le charbon, il disposait pourtant de son ''chantier'', c'est-à-dire de son tas de charbon dans l'arrière boutique et servait en salle aussi biens des tasses de petit noir que des ballons de petits blancs …

    Aujourd'hui, l'âme du vieux bougnat  a été partiellement préservée. Et même s'il a été quelque peu remis au goût du jour, l'établissement a conservé un certain charme, avec son comptoir en formica rouge des années 60. Mais on est passé du charbon naturel à l'un de ses radio-isotopes car la façade affiche désormais : "Carbone 14" !

    Dans le quartier, outre ce bougnat, on trouve encore quelques rares bistrots "d'époque" qui reflètent un Paris convivial et authentique.
    C'est un Paris ni tout à fait d'hier, ni tout à fait d'aujourd'hui, qui continue à exister… un Paris presqu'éternel.

     

     >> Le café-charbon, au temps d'Odette Escalier.

    >> "Le Carbone 14".

    >> ... avec son comptoir en formica rouge des années 60.

     

     

    « La cour de l'Industrie.Le Belleville des années 70, vu par François-Xavier BOUCHART. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jean-Jacques Fourmon
    Mardi 17 Avril 2012 à 11:30
    Bistrots, encore et encore...
    Toutes ces chroniques pourraient commencer comme un conte de Marcel Aymé : "Il y avait jadis à Paris..." Avec les contraintes diverses, peu de bistrots peuvent rester dans leur "jus". Et puis, la clientèle est exigeante, elle veut du vieux tout neuf, de l'authentique au goût du jour, du passé recomposé. Et le pire, c'est qu'on lui en donne... Dans le cinquième arrondissement, il y a quelques années, a été créé de toutes pièces un néo-vieux-bistrot que beaucoup de sites internet consacrés au tourisme et à la restauration présentent comme un vieux bistrot parisien. "Dans un monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux [et réciproquement]."
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :