• Le Belleville des années 70, vu par François-Xavier BOUCHART.

    Terrain Vague près de la rue Vilin, 1970 F. X. Bouchart, © Nadine BEAUTHEAC-BOUCHART


    Dans les années 70, François-Xavier Bouchart est l'un des seuls, avec Henri Guérard, à quadriller systématiquement Belleville pour prendre des photographies de l'ensemble du quartier, et en particulier de certaines rues et passages aujourd'hui disparus : le passage des Faucheux, le passage Kuzner, la rue Vincent …

    Ses photographies montrent des façades d'habitations, d'anciens commerces, des enfants du quartier, des terrains vagues après les destructions d'immeubles... Les bulldozers et les immeubles éventrés, ont aussi, au travers du viseur de son appareil photo,  retenu son attention.

    Son travail propose un regard personnel sur ce quartier populaire si bien mis en images par Willy Ronis, dans les années 50, alors que Belleville et Ménilmontant étaient encore intacts.
    François-Xavier Bouchart a voulu photographier ces mêmes lieux en phase de mutation urbaine, économique et sociale. Il voulait aussi poursuivre cet inventaire que menait également à cette époque Georges Perec pour son documentaire "En remontant la rue Vilin", et fixer dans le bromure d'argent, les restes de ce Paris populaire qui alors disparaissait.


    >> Impasse du 34 rue Henri Chevreau, 1973 par F. X. Bouchart, © Nadine BEAUTHEAC-BOUCHART

    >> Le passage Kuzner Paris 20ème © Willy Ronis

    >> Belleville'70 par Jean-Louis Penel.

    >> Le livre collectif "Belleville-Belleville", aux Editions Créaphis, (1994), consacre un chapitre à François-Xavier Bouchart, avec 7 de ses photos. L'ouvrage lui est dédié.

     

     

    « Café Charbon Mazout ...Une réhabilitation exemplaire. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    2
    jean-louis blangy
    Vendredi 5 Avril 2013 à 23:14
    passage Kukner 20 eme willy ronis
    La photo du passage Kusner n'etait pas dans le 20 eme mais le 19 eme de la rue de belleville a la rue rebevale donner devant la rue lauzin un TiTi de la rue vincent Paris 19 eme nee en 1941 bravo pour la doc.Bisous
    1
    Jean Alain
    Samedi 21 Avril 2012 à 08:22
    Paradis des photographes
    Oui Belleville est bien le paradis des photographes parisiens. Il y a tant à voir, tant à faire, tant à faire comprendre aussi ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :