• Des filles bien ...

    Rue Marx Dormoy,  Paris 18ème.

     

    Lorsque j'ai croisé Camille et Nacira, rue Marx Dormoy, j'ai parié qu'elles étaient du quartier et donc qu'elles pourraient me renseigner sur mon itinéraire.

    La conversation fut tout de suite amicale, mais elles ont refusé que je les prenne en photo, ou alors : "de dos, si vous voulez, car ici on est surveillées" m'ont-elles dit.
    Surveillées, mais par qui, et pourquoi ? "Par les garçons pardi", ont-elles répondu en cœur!
    Alors ici, même si l'on n'est pas en banlieue, ce serait donc quand même un peu la loi des cités?

     

    Oui, mais sauf qu'à Paris, les filles sont en voyage. La structure de la ville est ainsi faite que leur coiffeur est à Marx Dormoy, les boîtes de nuit dans le quartier d’à côté, le lycée à plusieurs kilomètres de chez elles, et le cinéma à Gambetta.

    Ainsi dans tous les cas, Camille, Nacira et leurs copines peuvent aisément circuler en métro ou en bus, et elles ont de bonnes motivations de le faire, c’est-à-dire des motivations qui les protègent de toute suspicion de la part des garçons : elles vont quelque part, pour faire quelque chose de dicible et de légitime.

    Qui plus est, une fois passées deux ou trois stations de métro, elles s’engouffrent dans la masse anonyme, et deviennent beaucoup moins contrôlables que dans les cités de banlieue.

    Camille et Nacira ont une scolarité satisfaisante, leur famille les responsabilise, elles ne touchent pas à la drogue. Leurs loisirs sont "bon enfant", elles ont de petits amis mais "ça leur prend pas trop la tête". Déjà elles se projettent dans la vie professionnelle au travers de stages et d'activités parascolaires.
    Camille et Nacira, parisiennes ordinaires d'un quartier populaire, sont des filles bien.



    >> Voir aussi sur Parisperdu : "La fille de Bercy".



     

     

    « " Photographier, c'est une façon de vivre "." Mon point central, c'était la place des Fêtes ". »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    2
    Mardi 18 Mai 2010 à 18:21
    Comme quoi
    Comme quoi, ça existe encore! :) Et elles ne sont pas les seules à mon avis ^^ C'est sympa de voir que les gens simples intéressent encore un peu! :)
    1
    Claude
    Lundi 17 Mai 2010 à 17:31
    Non-Violentes
    au moins ces filles ne font pas parties des bandes violentes de filles que l'on rencontrent de plus en plus dans la région. bravo
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :