• Là aussi les rectifieurs s'activent ...

    6 rue Gasnier-Guy, Paris 20ème (juin 1997)  

    Dans ce secteur, ce ne sont que d'étroites façades, qui font les rues pareilles à des alignements de piquets. Mais déjà la rue des Amandiers a été complètement rectifiée et dans la rue Gasnier-Guy sa voisine, d'autres rectifieurs s'activent à rattraper le temps perdu … pour achever leur misérable entreprise de défigurement de Paris. 

    On ne m'enlèvera pas de l'idée qu'on aurait pu retaper les anciennes façades, consolider ces murs, mais sous des prétextes d'hygiène et de confort, au lieu de laisser les gens libres d'élaborer leur coquille, on les entasse dans des casiers où, après une période de latence due à l'anesthésie qu'un bien-être tout relatif procure, on s'étonne de les voir devenir apathiquement ou hystériquement fous ...


    >> Démolition de la rue Gasnier-Guy, rue symbole de Parisperdu.

     

     

    « Balade au réservoir de Ménilmontant .Derniers jours pour les cours artisanales des Lyanes. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Jean-Jacques Fourmon
    Mercredi 10 Avril 2013 à 21:08
    Lifting
    Ces "rectifications" sont d'autant plus déplorables que chacune de ces façades a son originalité, qu'aucune n'est semblable aux autres. Pas plus que les chirurgiens esthétiques ne parviennent à rendre leur visage de vingt ans à des femmes qui en ont soixante, les "rectificateurs" ne parviendront à donner un semblant de vie à ce qu'ils auront "rectifié". Et le plus dérisoire est qu'ils en sont fiers !
    2
    Romuald Djuna
    Lundi 8 Avril 2013 à 20:53
    7 ans de travail
    Je suis tombé un peu par hasard sur votre blog et je tiens à vous féliciter. J'ai 7 ans de travail à parcourir avec grand plaisir !
    1
    H. Klebert
    Dimanche 7 Avril 2013 à 09:42
    Plus rien
    Effectivement, il ne reste plus rien de ce que vous nous montrez. Saletés de rectifieurs ....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :