• "Réinventer Paris", qu'elle disait …

    "Réinventer Paris", qu'elle disait …

     Le projet "réinventer Paris"_Infographie Le Figaro

     

    Madame la maire de Paris, veut "Réinventer Paris" … rien que ça ! Vu les premières opérations réalisées par Madame Hidalgo, on peut craindre le pire. J'en veux pour témoin le réaménagement de la Place de la République que la maire érige en  "emblème de la reconquête de l’espace public" ! En fait il s'agit plutôt d'un massacre. Cette place a en effet été transformée en un espace à la fois laid, sale et dégradé auquel on ajoutera la ridicule transformation de la statue et de son très beau socle en "monument à Charlie" constamment tagué et vandalisé. Et la Mairie ne fait toujours rien pour remettre le lieu en état.

    Mais le pire est peut-être à venir avec le projet "23 chantiers pour réinventer Paris" que la Mairie s'est donné pour objectif de mener à bien, d'ici la fin de son mandat, en 2020.

    Sur un nouveau site Internet dédié à ce projet, la mairie de Paris présente donc les 23 sites proposés pour être réinvestis, réinventés. L'Hôtel de Coulanges (IVe), l'ancien conservatoire (XIIIe), la Gare Masséna (XIIIe), les Bains-Douches Castagnary (XVe), la sous-station Voltaire (XIe)... font partie du lot. Il y a également des terrains nus ou des friches industrielles dans le quartier de Clichy-Batignolles (XVIIe) ou le Triangle Éole-Évangile (XIXe). Au total, ce ne sont pas moins de 150.000 mètres carrés constructibles qui sont mis à disposition sur ces territoires appartenant à la Ville ou à des bailleurs sociaux ou encore à des sociétés d'économie mixte.

    L'appel à projets qui a été lancé débouchera prochainement sur la sélection des consortiums les plus sérieux et, finalement, un jury international sélectionnera les lauréats en mai prochain. Tout cela nous rappelle la méthode Delanoë pour la Canopée des Halles qui constituera, après le trou des années 70, le gouffre financier des années 2010 … Il y a malheureusement fort à parier que les mêmes causes produiront les mêmes effets …


    >> Réinventer Paris, le site officiel .

    >> Non Paris ne vous dit pas merci, Monsieur Delanoë.

     

     

     

    « Ou comment le saccage a été subventionné.Peintre du dimanche … »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Vendredi 29 Avril 2016 à 14:18

    Les politiques veulent toujours laisser leur patte, leurs traces plus ou moins architecturales à l'endroit où ils ont eu une quelconque fonction. Et pas seulement les présidents, les maires aiment le pouvoir au même titre. J'habite Charenton, et jusqu'il y a une paire d'années, la place en face de la mairie n'était pas spécialement belle, mais vivante : des bancs, certes, mais aussi des tables de ping-pong, et surtout, un rendez-vous régulier de pétanque pour les vieux du quartier. Tout le monde s'en trouvait bien mais ceux qui payent dans une ville n'ont jamais leur mot à dire pour son changement. Aujourd'hui nous avons une belle grande place prestigieuse vide les trois quarts de l'année (ils ont laissé deux bancs) flanquée d'un jet d'eau ouvert -que l'été, fô pas déconner non plus, le reste du temps c carrément fermé par planches, peuh !-  avec des petites lumières de couleur genre entre 20 et 22h, toujours l'été ; les journées chaudes, ça devient une sorte d'aire de jeux d'enfants où l'espèce de pédiluve à jets devient une mare croupissante où traînent des nourrissons en couches et des enfants en bas-âge qui clapotent, et j'exagère à peine. Certes, ça rigole dans l'eau et les mamans piapiatent sur les bancs, mais à moi, on m'a volé la vie authentique d'avant, et ça m'agace prodigieusement.

    2
    Valérie Dufour
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:44
    Un p'tit clin d'oeil à mes amis ... à mon âme ... Elle est drôle hein !! Hidalgo.....
     
    1
    Valérie Dufour
    Mercredi 6 Avril 2016 à 08:47

     Excellent !! Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :