• Who are you Mister Wallace ?


    Sir Richard Wallace, citoyen britannique, collectionneur d'art et philanthrope notoire, passa une grande partie de sa vie à Paris, la ville qu'il aimait par-dessus tout. Il est d'ailleurs enterré au cimetière du Père-Lachaise.

    En 1872, Sir Richard Wallace, éprouvé par les années de guerre franco-allemande, le siège de Paris et la Commune, décide d'aider les parisiens marqués par la misère et le manque d'eau au cours de ces terribles années. Il offre à la Ville de Paris "50 fontaines à boire, à établir sur les points les plus utiles, pour permettre aux passants de se désaltérer ".
    La pose commence dès 1875, et la première fontaine est installée Boulevard de la Villette.
    Les parisiens sont vite conquis par cette innovation et la Ville s'empresse d'installer 30 fontaines supplémentaires.

    Les fontaines Wallace se présentent sous la forme de petits édicules en fonte d'une grande réussite esthétique, elles sont reconnues dans le monde entier comme l'un des symboles de Paris, bien qu'elles soient aussi présentes dans plusieurs autres villes dans le monde.

    Aujourd'hui, à Paris, on dénombre 108 fontaines Wallace, alimentées à partir du réseau d'eau potable, et qui fonctionnent comme au premier jour. En service du 15 mars au 15 novembre (les risques de gel durant les mois d'hiver mettraient en péril la plomberie interne), elles sont régulièrement entretenues et repeintes tous les deux ans. Encore aujourd'hui, où l'eau et l'hygiène ne sont pas un problème pour la grande majorité des Parisiens, ces fontaines sont souvent les seuls points d'eau gratuits pour les SDF et les citadins déshérités. Riches ou pauvres, tous les passants peuvent s'y désaltérer.

    Elles font maintenant définitivement partie du paysage parisien et pourtant, tout comme les non moins célèbres colonnes Morris, elles ne sont toujours pas classées monuments historiques.

    Au cinéma, un plan sur une fontaine Wallace permet d'indiquer clairement que l'action se déroule à Paris. Et ce n'est pas un hasard si Jean-Pierre Jeunet, dans "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", a baptisé l’un des personnages Madeleine Wallace, car "Elle pleure comme une madeleine", ou comme une fontaine… Wallace ! 



    >> Les 108 fontaines Wallace de Paris.

    >> A lire aussi sur Parisperdu : "Qui êtes-vous Monsieur Morris" ?



     

    « Petit moment d'éternité ...N 'est pas Willy Ronis qui veut ... ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    3
    Jeudi 25 Avril 2013 à 00:12
    et l'Histoire ?
    La vérité nue sur l’Histoire des fontaines Wallace ! Philapaname vous propose de redécouvrir quel était le choix de monsieur Wallace ! Suivez le lien : http://bit.ly/17TgevS
    2
    Lundi 22 Février 2010 à 08:20
    Les fontaines Wallace dans les poèmes d'Aragon
    Les fontaines Wallace apparaissent dans deux poèmes d'Aragon, "Les feux de paris" (chanté par Ferrat) et "Persécuté persécuteur. Front rouge", ce poème de 1931 qu'Aragon regrettera et où l'on peut lire : "Pliez les réverbères comme des fétus de paille Faites valser les kiosques les bancs les fontaines Wallace Descendez les flics Camarades descendez les flics (...)"
    1
    Jean G. Fortin
    Dimanche 21 Février 2010 à 12:33
    A Montréal aussi !
    Nous aussi nous avons ces fontaines, mais ici souvent leur couleur est bleue. Bravo pour ton blog.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :