• La gare des marchandises de Paris-Batignolles en 1995.

    C'était au temps où tout ce secteur des Batignolles vivait au rythme lent de la friche ferroviaire qui régnait ici.

    Les quelques rares employés qui maintenaient en survie la zone des bureaux et des entrepôts n'étaient pas surchargés par les tâches quotidiennes ... Ici, aux beaux jours, l'apéro était quasi quotidien, ... et l'air embaumait la grillade ... En fin d'après-midi on pouvait voir de petits groupes pratiquer la pétanque dans les rares espaces libres de toutes voies ferrées. D'autres jouaient avec des chiens ou lavaient leur véhicule ...

    Puis vient le temps des perspectives grandioses, celui du grand chambardement pour la renaissance du secteur.
    Le projet avait un nom : Paris 2012.

    Mais, le 6 juillet 2005, la 117ème Session du CIO élisait Londres pour accueillir les Jeux de la 30e Olympiade, au détriment de la ville de Paris. Si cette défaite n'a pu permettre l'aménagement de la zone des Batignolles via la construction du village olympique qui y était prévu, elle aura au moins eu le mérite de donner naissance au plus grand espace vert de tout le nord-ouest parisien.

    Aujourd'hui, la première phase du plan d'aménagement vient d'être achevée et un espace paysager de 3 hectares, a d'ores et déjà été ouvert au public.
    En entrant dans ce nouveau parc, on découvre "Le jardin du rail". Très agréablement "végétalisé", il est dédié aux activités sportives ou de détente. C'est franchement réussi, vivant et les familles se sont déjà approprié ce vaste espace.

    Mais le plus intéressant reste à venir.
    Ainsi, au nord du parc, une pièce d'eau verra le jour, alimentée par des canaux ... puis au bord du boulevard Berthier,  des érables  - symbolisant l'automne - et des conifères - symbolisant l'hiver - seront plantés.

    Finalement, pour respecter la mémoire du lieu, certains éléments ont été conservés dans le parc : les pavés, une ancienne forge et la structure métallique de l'ancienne gare du Havre.

    Vivement donc l'ouverture complète du parc !
    Mais il faudra toutefois attendre que la végétation se développe, car ici, c'est encore beaucoup trop minéral ... pour offrir un dépaysement total.


    >> Le site des Batignolles en 2000.
     

    >> Voir aussi dans Parisperdu: Paris Batignolles
     

    >> Objectif 2017 ...


     

     

     


    3 commentaires

  • La Petite Ceinture
    enjambe ici une vaste place à laquelle l'on n'a pas jugé utile de donner un nom tant le viaduc de franchissement en occupe tout l'espace. Cet étrange carrefour - sans nom - débouche sur la paisible rue Ernest Roche.

    Là, sur l'emprise des terrains bordant les voies ferrées, un petit jardin vient d'ouvrir, sans remettre en cause l'utilisation éventuelle des deux voies de chemin de fer. Il s'agit d'une première : concilier le passé et l'avenir de la Petite Ceinture, en réduisant l'antagonisme souvent présenté entre le projet de transport ferroviaire et le projet de jardins.
    Le nouveau Square Ernest Roche prouve, pour la première fois, qu'il existe une réelle complémentarité entre ces deux visions.

    Mais, revers de la médaille, ce nouvel aménagement a causé la perte des superbes fresques rasta du graffeur Banga qui s'étalaient
    sur les murs, le long des voies de la Petite Ceinture au niveau de la rue Ernest Roche.


    >> Banga et les graffeurs du groupe Spray-TZC ...

     


    4 commentaires

  • Seule friche industrielle parisienne encore non urbanisée, les Batignolles constituent - à Paris - le dernier Far- West des architectes.

     

    Si Paris emporte les Jeux Olympiques de 2012, le site des Batignolles, aujourd'hui traversé par de multiples faisceaux de rails et animé par de nombreuses activités liées au ferroviaire, hébergera le village olympique.

    Conçu comme une opération de régénération urbaine, le village olympique - une fois les Jeux terminés - deviendra un grand ensemble d'habitations ...

    Mais si Paris n'a pas les Jeux?
    Dans ce cas, aux Batignolles, un nouveau quartier sera sans doute créé ... un jour, ... mais sans la date butoir de 2012 !

    La friche industrielle a encore un bel avenir ...


    >> ... and  the winner is ... 

    >> Signature éphémère ...

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique