• Chez Victor, impasse Compans.


    Il faut monter la rue Compans, monter toujours et encore, s'égarer du côté de la rue de Bellevue, revenir sur ses pas et chercher à nouveau l'impasse Compans. Cette impasse est décidément une énigme, même sur les plans de Paris, on ne l'a trouve pas...
    Pourtant elle doit bien être quelque part ...

    Une cité de béton se dresse-là, sur le point le plus haut de la rue, juste avant qu'elle ne redescende vers la place des Fêtes. Etait-ce là, le lieu, l'impasse où Willy Ronis a photographié le bistrot guinguette "Chez Victor" ? Prenait-elle le tracé de la rue Eugénie Cotton qui justement contourne les cinq énormes barres du monstre de béton ? Ou bien alors est-ce le monstre lui-même qui a tout englouti dans ses entrailles : l'impasse, la guinguette avec son zinc, ses jeux de boules et ses tables sous la tonnelle ...?

    Willy nous dit que "de chez Victor, on avait une vision à 180 degrés: du canal Saint-Denis aux pistes du Bourget...". Par chance, il est aujourd'hui possible de grimper sur l'immense dalle sur laquelle reposent les barres tentaculaires du monstre froid de béton. Ainsi pourrons-nous peut-être retrouver le point de vue de la guinguette ?

    Et effectivement, le bistrot guinguette devait bien se situer là, car sous nos pieds, s'étale le quartier de la Mouzaïa avec ses villas en impasse, puis à l'horizon, de l'ouest à l'est: la butte Montmartre, le canal Saint-Denis, les immeubles du Pré-Saint-Gervais ... Mais de nouveau, il est encore là..., notre regard butte sur l'énorme store vénitien que constituent les barres de béton ... et, plus à l'Est nous ne sommes plus autorisés à accéder à la ligne d'horizon.

    Les instants de grâce et d'insouciance que Ronis a connus ici, en haut de la rue Compans, sont désormais bien loin ... Heureusement, il nous reste les clichés du maître. Ils nous permettent aisément d'imaginer ce lieu d'une quiétude alors toute campagnarde, dominant une ville qui n'en n'était pas encore vraiment une ...



    >> Chez Victor, bistrot guinguette, impasse Compans à Belleville, Paris, 1955 :"Les jeux de boules et les tables sous la tonnelle" ©Photo Willy Ronis


    >> Chez Victor, bistrot guinguette, impasse Compans à Belleville, Paris, 1955: " La guinguette et son zinc" ©Photo Willy Ronis

     

    >> Pour retrouver l'impasse Compans (Extrait d'un plan du 19ème - 1967/68)
     

     

     

     

    « " Montmartre, made in China "Raymond, batelier indépendant. »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    13
    Mardi 24 Juin 2014 à 14:36
    Jules et Jim chez Victor
    J'ai vérifié avec le DVD, et il s'avère qu'aucune scène n'a été tournée chez Victor.
    12
    Dimanche 15 Juin 2014 à 08:47
    Compans 2
    A Jean M. Je vous suit dans votre réflexion: pour moi aussi je doute fort du tournage de Jules et Jim chez Victor ? Votre blog sur l'impasse Compans m'intéresse, merci de me communiquer l'adresse; Bien à vous. Pierre
    11
    Jean M
    Samedi 14 Juin 2014 à 20:46
    Chez Victor
    Il m'étonnerait que Jules et Jim ait été tourné chez Victor. Le film date de 1961, si ma mémoire est bonne, et je n'ai aucun souvenir de ce tournage. Le dernier me semble être un film ou téléfilm avec Roger Pierre et JM Thibault ; ce devait être en 1957 ou 1958. Je crée un blog sue l'impasse compans, si cela intéresse.
    10
    Jean M
    Samedi 14 Juin 2014 à 16:15
    Impasse Compans
    Comme Geneviève F, je suis né impasse Compans, au numéro 14, en 1950. L'impasse a malheureusement été détruite, il ne reste que la partie appelée Eugénie Cotton. Chez Victor avait été repris par des italiens, puis des français. Que de souvenirs. Il faudrait réanimer le bog, nous serions nombreux à raconter.
    9
    Genevieve F
    Samedi 7 Mai 2011 à 18:33
    Chez VICTOR
    Bonjour ! j'ai été agréablement surprise de reconnaitre la guinguette chez VICTOR qui était tout en haut de l'impasse Compans ,en 1956 c'étais GRECO Je suis née au 5 de l'impasse compans en face de la villa bocquet ,et de la cité Henri mais tout a disparu j'ai en ma possession quelque photos de la PLACE des FÊTE. amicalement
    8
    Evelyne Kavos
    Dimanche 14 Novembre 2010 à 10:20
    Re: CHEZ VICTOR...
    J'ai vu Robert Bober mardi : les scènes de café de Jules et Jim ont bien été tournées "Chez Victor". EK
    7
    Mardi 14 Septembre 2010 à 10:16
    RE: Chez Victor
    Merci pour votre message. Les commentaires attachés à ce billet donnent des infos sur la localisation de la guingette qu'avait tant aimé Willy Ronis. Pour Jules & Jim, je doute un peu, des tournages ont effectivement bien eu lieu dans le 20ème, mais le seul lieu certifié avec certitude est la villa Castel. Cordialement, Pierre
    6
    Evelyne Kavos
    Mardi 14 Septembre 2010 à 10:12
    CHEZ VICTOR...
    CHEZ VICTOR... revit dans le dernier livre de Robert Bober ON NE PEUT PLUS DORMIR TRANQUILLE QUAND ON A UNE FOIS OUVERT LES YEUX. Il semble que des scènes de Jules et Jim y aient été tournées, sauf mystification de l'auteur qui était pourtant bel et bien l'assistant de Truffaut sur le film. Tout ce qui concerne ce lieu-découvert aussi grâce à Willy Ronis- m'interesse, sa localisation, la date de son anéantissement. Je suis photographe de Paris.
    5
    Bidon
    Vendredi 9 Juillet 2010 à 17:01
    Plan Place des Fêtes
    Bonjour, Vous semblez me pas bien localiser sur un plan de Paris l'ex impasse Compans. Si vous le souhaitez je peux envoyer au format jpeg, en pièce jointe (où?) le plan du quartier édition, 1968. Il existait alors une voie Compans, une impasse Compans et la rue Compans non coupée par la place des Fêtes. Cordialement
    4
    Mercredi 7 Juillet 2010 à 11:22
    Le Bourget versus Orly ?
    Je cite Willy: "Chez Victor, en haut de l’impasse Compans, on poussait un portail et on était en plein ciel. Un vrai jardin s’avançait en terrasse, avec des gloriettes et un jeu de boules à trois couloirs. On découvrait, plein nord, un panorama s’étendant du Sacré-Cœur aux gratte-ciels de Bobigny, avec, par beau temps, à l’horizon, la forêt de Senlis » Effectivement plein Nord ce sont les pistes du Bourget. Orly existait déjà à l'époque, d'où la confusion possible, mais Orly est "plein sud". Merci, je modifie le billet grâce à votre contribution.
    3
    Bidon
    Mercredi 7 Juillet 2010 à 10:30
    Impasse Compans
    De chez Victor Willy parlait des pistes du Bourget et non d'Orly... JB
    2
    Dimanche 15 Février 2009 à 18:46
    Toujours aussi passionnant
    Les cafés ont bien changé. merci pour votre blog. J'ai l'intention de faire une rétrospective sur les cafés de la ville de Troyes à partir d'anciennes cartes postales. J'ai posté hier le Café de la Cloche qui a été transformé en pharmacie. http://troyes-en-champagne.blogspot.com
    1
    Elias
    Dimanche 15 Février 2009 à 10:38
    Compans
    J'ai habité rue Compans, au 46, mais n'avais jamais entendu parlé de ce bistrot de campagne. Ici, le quartier est dur comme le béton. Sur un vieux plan, j'ai pu confirmer votre hypothèse: l'impasse et la rue Eugenie Cotton devaient avoir le même tracé, mais l'impasse était plus courte. Merci pour votre magnifique blog.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :