• La photo de Willy Ronis fait débat ...

    Image © AFP

     

     

    Quand l'AFP va en Arles pour couvrir l'édition 2009 des Rencontres photographiques, elle s'intéresse - quoi de plus normal -  à l'invité d'honneur, le doyen des photographes français Willy Ronis, 98 ans.  

     

    Gérard Julien, le photographe de l'Agence fait son métier et prend plusieurs images de Willy Ronis. Mais photographier un maître de la photo n'est pas si aisé. Le respect qu'on lui voue a naturellement quelque chose d'intimidant et forcément, au moment d'appuyer sur le déclic, un petit frisson vous parcourt le corps …

     

    L'AFP, proposera donc avec son interview plusieurs portraits du Maître. Mais le vieil homme, ne se déplace plus qu'en fauteuil roulant, et là est la question : plan large, plan serré, fauteuil dans ou hors cadre … le débat est ouvert, que faut-il choisir ?

     

    Par respect, je dirais même par amitié pour Willy, ma réponse est celle du plan serré : une image où Willy nous délivre un franc sourire et des yeux pleins de malice, montrant qu'il a gardé toute sa vivacité d'esprit.

    Pourtant ce n'est pas le choix que feront la quasi-totalité des journaux qui reprendront l'article de l'AFP. La chasse au sensationnel est leur credo et l'unique photo qui sera bien souvent publiée est celle d'un Willy Ronis dans son fauteuil roulant, la tête renversée et le visage pâle. Un Willy un peu fatigué, accusant bien sûr le poids des ans, mais surtout las d'être traqué par une multitude d'objectifs sous des angles quelque peu indignes. Oui indignes car Willy qui n'a jamais recherché le sensationnel, qui a toujours su montrer l'homme, même le plus miséreux, sous son meilleur jour … oui Willy méritait mieux que cela.

    Si d'ici fin Août, vous passez par Arles, vous pourrez facilement vous en rendre compte …

     

    >> La Photo qui fait débat /  Image © AFP

     

     

    >> Déjà dans Parisperdu : "Willy Ronis fête ses 99 ans aux Rencontres d'Arles".

     

     

    >>  Les Rencontres d’Arles 2009 avec Willy Ronis sur ARTE.tv

     

     

     

     

    « La fille de Quéribus.Walter Benjamin, à la recherche d'un Paris perdu ... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    7
    Samedi 12 Septembre 2009 à 19:36
    La réponse de W. Ronis
    "Je crois que mes photos montrent mon intérêt pour la condition humaine. Mais je n'ai jamais aimé chercher l'étrangeté, photographier la difformité par exemple. Les choses désagréables à voir, je n'ai pas envie de les voir, et encore moins de les montrer aux autres."
    6
    Mercredi 9 Septembre 2009 à 14:42
    To my old friend Pierre Barreteau,
    Few years ago, Pierre began a prize-winning blog called Parisperdu which publishes old photos of Paris with Pierre’s commentary. By reading this blog, unfortunately available only in French, I have also been introduced to some famous French photographers, such as Willy Ronis,and Lucien Hervé.
    5
    Samedi 15 Août 2009 à 10:47
    Oui... mais non
    Je comprends bien votre point de vue du droit à l'information (ma carte de Presse en est garant) mais d'une part, Arles n'est pas Perpignan et d'autre part, ce n'est pas l'approche du handicap qui me pose problème mais bien plutôt le respect dû aux anciens. Vous ne me ferez pas croire que le photographe que l'on voit shooter WR de dos et en contre-plongée a une attitude professionnelle. Je vous l'avais bien dit : "La photo de Willy Ronis fait débat ..." ! Bonne journée.
    4
    Samedi 15 Août 2009 à 06:26
    Attention
    L'irrespect n'est pas forcement dans l'oeil du photographe, mais également dans celui qui regarde la photo. Les photographes pro l'ont pris sur toutes les coutures, car ils ont simplement fait leur travail. WR a eu oblifatoirement dans sa carrière des personnes qui sont venu lui reprocher sa présence comme photographe ou de shooter tel ou tel sujet et pas d'autres.On me fait le coup tous les jours. Shooter WR dans son fauteuil, c'est de l'information. On peut le faire également avec de la sensibilité. J'ai pris des photos pendant quelques temps pour une association liée à l'handicap, je pense donc savoir de quoi je parle. L'handicap fait partie de la vie comme tout le reste. Il n'y a aucune raison de la cacher, vu que nous autres, valides, nous sommes tous des handicapés en puissance. Bonne fin de vacances
    3
    Mardi 11 Août 2009 à 11:22
    Respect des anciens
    J\'avais vu une exposition du travail de Willy Ronis à l\'hôtel de Ville de Paris il y a quelques années. C\'est vrai que le travail de ce photographe est très intéressant, sobre et efficace. Toute personne âgée, mérite mieux que le traitement qui lui a été fait. Notre société perd décidément toute notion de valeurs, dont le respect des anciens. Nicolas
    2
    marcel
    Vendredi 31 Juillet 2009 à 17:34
    Charognards
    Vous avez raison, ce sont des charognards. Totalement irrespectueux, avec l'age qu'il a atteint aujourd'hui, WR merite bien un peu de respect.
    1
    Lazafeff
    Lundi 27 Juillet 2009 à 16:55
    des Chacals
    Le choc des photos, toujours à l'affut du sensationnel. Des chacals ces journalistes. Un peu de respect messieurs !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :