• N'a-t-il pas perdu le nord ... ?

    Hôtel du Nord, Quai de Jemmapes, Paris 10ème, mai 1996

     


    Dans les années 90, le mythique "Hôtel du Nord", celui d'Eugène Dabit, puis de Maurice Carné, faillit être rasé. Sous la pression de parisiens amoureux des bords du canal Saint-Martin, la façade fut classée et un "café-restaurant traditionnel", ouvrit ses portes en 1993.

    Pendant une douzaine d'années, le bistrot restera "dans son jus" et les ombres de Monsieur Edmond (Louis Jouvet) et de Raymonde (Arletty) continueront à hanter paisiblement les lieux.

    Mais en 2005, "patatras !", de nouveaux propriétaires vont jouer la carte de la "branchitude", dans un lieu où pourtant, il eût été de bon ton qu'elle s'abstienne …
    L'intérieur fut rénové, aménagé, et décoré pour plaire aux nouveaux occupants du quartier car, entre temps, le canal Saint-Martin - à la fois "chic et popu" - était devenu l'un des secteurs de prédilection des bobos de Paris.

    Au restaurant de l'Hôtel du Nord, la carte s'est adaptée aux goûts, aux produits, aux codes de ces nouveaux clients. Et, l'on est bien loin de l'esprit casse-croûte, plat du jour et serveuse qui "essuie les verres, au fond du café" …

    Aujourd'hui, on peut lire sur la carte: "des produits simples préparés avec une touche de fantaisie discrète"(sic). Jugez plutôt: "Millefeuille de thon cru à la japonaise, Artichauts marinés et pétales de tomate séchée; Buisson de gambas en kadaïf, sauce aigre douce et chou rouge" … et pour arroser tout ça, sans trop faire monter l'addition, il faudra vous contenter d'un banal Côtes du Rhône … dont le premier-prix est à 22€ !

    Mais il faut dire que l'Hôtel du Nord "new look" possède désormais toutes les "qualités" de son époque : air conditionné, wifi, voiturier, grande terrasse, musique new-age …

    "Atmosphère, atmosphère" … ?
    Ici l'atmosphère a bien changé et les repères sont en voie d'effacement.

    L'Hôtel du Nord, ne l'aurait-il pas définitivement perdu ?


    >> Pour ceux qui voudraient toutefois tenter l'aventure

     

     

    « La traversée de Paris."Extérieurs nuit". »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    jean-marc M.
    Samedi 11 Avril 2009 à 11:24
    Je confirme ...
    J'avais testé l'été dernier : cher, quelconque, superficiel ... on a détruit l'âme du lieu, au nom du sacro-saint business, et de son acolyte "Marketing". A éviter
    3
    Marie
    Vendredi 3 Avril 2009 à 10:11
    Bof bof ...
    J'y suis allé il y a 3 ou 4 mois : très artificiel, rien de génial et très cher. A éviter, d'ailleurs tout le quartier sonne faux: faux chic et faux popu à la fois: tout est tourné vers le business, même le canal est maintenant envahie par les croisiéristes d'un faux "Parisss".
    2
    Mardi 31 Mars 2009 à 20:18
    Pas mieux...
    Pas mieux...
    1
    Alain
    Mardi 31 Mars 2009 à 12:10
    Sus au bobo ...
    Marre des bobos qui pervertissent les vraies valeurs, font monter les prix, et sont constamment dans le paraître.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :