• Paris' new style.

    Baresto Sans Gêne, 122 Rue Oberkampf - 75011 Paris

    De l'emblématique Cirque d'Hiver jusqu'aux boulevards de Belleville et de Ménilmontant, c'est Oberkampf.
    L'ancien quartier ouvrier, autrefois peu fréquentable, est devenu le repaire des artistes et des noctambules. Si bien qu'aujourd'hui, la rue Oberkampf et ses deux voisines: Saint-Maur, et Jean-Pierre Timbaud, forment le triangle d'or des nuits parisiennes.

    Partout, les cafés-restaurants branchés et les galeries "arty" ont remplacé, peu à peu, les ateliers d'artisans et les bistrots traditionnels.
    Ainsi dans la rue Oberkampf, jusqu'aux hauteurs de Ménilmontant, on enfile les cafés comme les perles: le Mécano, le Bric à Brac, le Nouveau Casino, le Café Charbon, la Cithéa Nova, la Locandiera, le Café de Paris, … et bien d'autres encore. Surannés à l'extérieur et contemporains à l'intérieur: voilà le "mix" intangible d'un lieu bien "tendance".

    C'est un peu le Soho parisien, un quartier qui incarne la fête et les sorties nocturnes, et où se mêlent lounges-bars et spots à la mode pour une faune branchée et cosmopolite.
    Celle-ci se doit d’aller et venir de bar en bistrot, de bal en concert, … pour toujours être en accord avec la frénésie ambiante qui, dans ces lieux festifs, surprendra ses oreilles lors de nuits musicales jusqu’à plus d’heures.

    Au 122, de la rue Oberkampf, c'est le "Sans Gêne", un baresto ("sic") qui se décrit par des mots-clés aisément compréhensibles par les initiés : "tête à tête" · "petit resto" · "la formule" · "gay friendly" · "bouteille" …
    On peut bien sûr y payer des tournées de boissons avec son mobile sur "Drinkon.me"  …
    C'est le Paris' new style, et ce n'est pas le mien …


    >> Déjà sur Parisperdu: "Tendance Oberkampf".

    >> Voir aussi sur Parisperdu: "Ni pub, ni soumise …"

     

     

    « Bref entretien, rue Miguel Hidalgo.Cité Leroy. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mariette
    Samedi 3 Novembre 2012 à 10:42
    L'enfer
    Pour les riverains de la rue Oberkampf,comme moi,le soir tombé: c'est l'enfer. Vacarme,beuglements,personnes sur-alcolisées. J'adore le 11ème mais là, c'est trop et envisage sérieusement d'aller voir ailleurs.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :