• Rue de la Cloche.



    Cette rue discrète, juchée sur un petit tertre du secteur Martin Nadeau, dans le  20ème arrondissement, porte le drôle de nom de "rue de la cloche"; mais pourquoi ce nom ?
    Tout simplement parce que ce quartier est construit sur une cloche, aussi appelé fontis: une cavité creusée par l'écoulement sous-terrain de l'eau. D'ailleurs, de nombreuses rues du 20ème témoignent de ce sous-sol gorgé d'eau, et cela a donné leur nom aux rues ... du Ruisseau, des Cascades, des Rigoles, de la Mare...

    Mais ici, tout a changé ... ne cherchez pas la rue de la Cloche, elle n'existe plus. Sur le petit tertre, toutes les constructions ont été rasées pour faire place nette à un square ... baptisé du nom du Docteur Joseph Grancher, un ami et collaborateur de Pasteur.

    Ce nouveau "square-jardin", situé sur le flanc sud de la colline de Belleville, porte encore quelques traces de son passé : des rues pavées, des moignons de murs en meulière, des escaliers. Le square tente ainsi de conserver l'esprit du lieu, d'en rappeler son histoire.

    Car dans ce quartier, où la vie s'organisait autour de trois rues aujourd'hui disparues ... (et dont la large promenade sur le sommet du square, reproduit le tracé des  ... anciennes rues de la Voulzie, Westermann et de la Cloche); il y avait des maisons, des habitants, des artisans, mais aussi ... des résistants, des enfants juifs raflés en 1942, et dont l'école de la Bidassoa - toute proche - nous rappelle le triste destin. 
    Nous ne sommes pas ici, en effet, dans un simple square, mais dans un lieu pétri de symboles, de souvenirs, et où chacun peut trouver sa place pour rêver, respirer, se rencontrer, jouer, ou méditer...

    De surcroît, la position en éminence du square, fait qu'ici, il nous semble facile de pouvoir nous élever à la fois au dessus des morts du Père Lachaise - tout proche - et aussi de nous détacher de la vie terrestre qui sans cesse, grouille en contrebas.


    >> Déjà dans Parisperdu: "Je reviens d'un lieu qui n'existe plus ..."


    >> Lieux de tournage : "Paris", un film de Cédric Klapisch. 

     

     

    « Ronis en voyage ... ?Boubat, fenêtre à Collioure. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    13
    Aviv
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 14:03

    Je viens de retrouver une photo que J'ai réalisée en 1997, Rue de la Voulzie

    dites le moi si vous souhaitez voir ou partager (J'habite à côtè)

      • Jeudi 8 Septembre 2016 à 16:57

        ok, vous pouvez m'envoyer votre photo à l'adresse suivante: parisperdu@orange.fr

         

    12
    AVIT
    Mercredi 30 Décembre 2015 à 02:55

    Je souhaite savoir quant les maisons ont été démolis svp

      • Jeudi 8 Septembre 2016 à 16:59

        La destruction des maisons s'est étalée sur la période 2002-2004. Ouverture du square en 2006

      • Aviv
        Jeudi 8 Septembre 2016 à 12:40

        Je viens de retrouver une photo que J'ai réalisée en 1997, Rue de la Voulzie

        dites le moi sivous souhaitez voir ou partager

        A.I. (J'habite à cotè)

    11
    Danièle BENOIT
    Dimanche 6 Février 2011 à 09:36
    Rue de la Cloche
    JE RECHERCHE DES PHOTOS DE LA RUE DE LA CLOCHE DANS LES ANNEES 1900/1930
    10
    magaud philippe
    Samedi 15 Novembre 2008 à 16:02
    Mon souvenir ...
    Oui ... LA RUE DE LA CLOCHE,j'y es vecu toute mon enfance,la dame que l'on voit parmi ces vieille voiture en epave,c'est ma grand mère Madame simone magaud ???
    9
    Julien
    Mardi 23 Septembre 2008 à 21:27
    Envoutant
    Un quartier au charme envoutant : la topographie, la proximité du Pere Lachaise, un certain éloignement du centre, ... sommes nous encore à Paris. Oui sans doute, mais un Paris tellement différent ...
    8
    Mardi 23 Septembre 2008 à 19:38
    Kirk-Evan Billet
    @ Kirk-Evan, Merci pour votre comm.Si vous créez la simulation MIDI de la section >. Je la mettrai en lien sur Parisperdu. J'ai écoutée votre musique, je trouve tout à la fois créative, fraîche et finalement relativement gaie malgré la nostalgie que nous apportent ces quartiers bouleversés, voire disparus du 20ème arrondissement de Paris.
    7
    Kirk-Evan
    Samedi 20 Septembre 2008 à 21:55
    Voulzie, Westermann
    Je connais ces rues seulement des anciennes cartes, mais je me suis déplacé des E-U pour entrer dans l'espace que leur perte nous laisse. Les noms de ces rues sont mémorialisés aussi dans l'une de mes compositions de musique. Merci pour votre blog.
    6
    Lundi 14 Juillet 2008 à 18:27
    L'URL
    L'URL précise pour la rue de la Cloche (que j'ai connue avant, et que je connais maintenant) est ici : http://www.blogg.org/blog-30804-date-2008-07-13-billet-rue_de_la_cloche_-835963.html le secteur Cloche-Bidassoa, même s'il comporte des imperfections, est devenu un lieu agréable pour les familles avec enfants en bas âge. Quant à l'élue (PCF) qui a mené le projet tant bien que mal dans le 20e, elle m'indiquait le jour de l'inauguration que certains appartements donnant sur le jardin avaient triplé de valeur pendant la petite dizaine d'années que ce terrain est resté en friche, puis que la décision a été prise d'agrandir le petit jardin pour en faire un grand, à la demande des conseils de quartier. C'était peut-être dispendieux, mais le résultat est là. Rédigé par:
    5
    Lundi 14 Juillet 2008 à 12:27
    flashback
    Les rues ont peut-être disparu, mais dans le réaménagement/agrandissement du jardin, des plaques ont été installées, pour se souvenir. Encore pas plus tard qu'en 1997 ou 1999, dans ces eaux-là, si j'ose dire pour la Voulzie, il était possible d'aller dans les ateliers d'artistes, au moins pour les journées Portes ouvertes.
    4
    Adrien
    Dimanche 13 Juillet 2008 à 09:46
    Merci
    ... Pour cette évocation.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :