• Où sont passés les vrais gens ... ?


    Le Piston Pélican - 15, Rue de Bagnolet, Paris 20ème :
    Un
    bar mi-tendance mi-classique.

    Vingt ans après New-York, et dans le sillage de Londres, Paris n'en finit plus de redistribuer son espace, sa beauté ...
    Pour voir de vrais gens, il faut maintenant aller rue Riquet, dans le 19ème ou dans quelques arrières cours, devenues rares, du 20ème.

    A Paris, trouver de vrais gens est quelque chose de plus en plus difficile ...
    Car le défaut majeur des empires et de leurs capitales est de rejeter toujours plus loin leurs forces vives. Elles sont finalement bannies des lieux, mises à l'écart ...
    Les librairies, les bistrots n'en finissent plus d'être dévorées par les cafés high-tech et les boutiques de fast-food. Les ateliers d'artisans, les petits commerces ferment ... et leurs immeubles sont découpés en morceaux pour y installer des banques ou des lofts pour les néo-bobos.
    Les jeunes bobos en kaki ont besoin de tranquillité. Pantalons troués et scooter certes, mais bonnes écoles et hauteur sous plafond pour mieux vivre.

    Que de quartiers perdus, on étouffe dans cette nouvelle cité. Alors, on peut toujours envoyer les enfants à la campagne. Mais la campagne recule. De ce Paris perdu, qu'il nous est parfois possible de retrouver sur les images de Willy Ronis ou de Robert Doisneau ... il ne reste presque plus rien.
    On pouvait pourtant y rencontrer de vrais gens qui vivaient petitement mais qui avait un cœur énorme. Pour eux pas de "méga-teuf" où il "faut être vu" pour pouvoir croire exister encore un peu  ... mais des fêtes bon enfant, des bals dans la rue, comme aux soirs des 14 juillet ...

    Mais c'était au temps d'avant la victoire des marchands.


    >> Sur Parisperdu : "Belleville, la belle ville de bobos".


    >> Sur Parisperdu : "Bienvenue à Boboland".



      

    « Boubat, la rétrospective.Garnis et meublés ... "Une chambre en ville" (1/3) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 13 Mars 2008 à 11:22
    Cette Nostalgie ...
    Je la comprend tu sais, et je la comprend que trop bien ...Bonne journée
    3
    Jeudi 13 Mars 2008 à 10:12
    les marchands du Temple
    Qui osera chasser les marchands du Temple ? Quelqu'un m'a dit : Ce n'est pas dans l'air du temps.
    2
    Mardi 11 Mars 2008 à 18:14
    Paris vraiment perdu
    Je regrette encore les rue pavées, le passage de l'aiguiseur de couteaux ou du joueur d'orgue de Barbarie... Je regrtette que les vrais amoureux de Paris doivent la quitter tant elle devient chère...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Mardi 11 Mars 2008 à 10:09
    bonjour bonjour ...
    PARIS !!! aie aie que de nostalgie dans tes mots Au plaisir
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :