• Sur la butte Bergeyre.



    Dans le 19ème arrondissement, sur la butte Bergeyre, la vision de Paris est toute autre : la lumière est partout, on se sent hors du bruit de la ville, l'air n'est plus le même ... le privilège des hauteurs ... peut-être.

    Cinq rues seulement entourent, quadrillent ce petit périmètre.
    La rue Georges-Lardennois
    relie la "vraie ville" au village perché sur le sommet. Elle suit un long tracé jusqu'au point culminant qu'elle atteint après avoir enlacé l'ensemble de la butte qui s'élève tel un pain de sucre.
    La rue Barrelet-de
    -Ricou se termine par des escaliers où Willy Ronis a saisi dans son objectif un instant magique, "sur le fil du hasard", comme il se plait à le dire.
    Au cœur de la butte, on trouvera la rue Rémy-de-Gourmont et la rue Philippe-Hecht, toutes deux avec leurs petits immeubles à deux étages bien sagement alignés.

    Et puis, comme pour donner un relief encore plus fantastique à cette étrange butte, on découvre la rue Edgar-Poë. Avec des jardinets étroits comme des jardinières prises sur le trottoir, c'est là que nous croisons ces deux fillettes: les deux sœurs de la rue Edgard  Poë !

    S'appellent-elles Eleonora et Virginia ? Oui peut-être, car sur la butte Bergeyre, nous ne serions pas étonnés de croiser .... les héroïnes de l'une de ses "Histoires extraordinaires" !
    Car enfin, nous sommes bien ici dans un lieu extraordinaire, un endroit isolé et tout à la fois urbain, un quartier unique à l'environnement singulier, un espace à l'écart de la ville, tout en étant dans la ville.
    Ici, nous sommes dans l'arrière-cour de Paris.

     

    >> La tranquillité des sommets.

    >> La rue Barrelet-de-Ricou et ses escaliers dévalant vers l'avenue Simon Bolivar (© Willy Ronis) 

    >> Jean-Jacques Rousseau, un promeneur solitaire et rêveur sur la butte Bergeyre.



    « Un passé idyllique ?Odoul et les lofteurs. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Magali
    Lundi 28 Janvier 2008 à 17:50
    Village parisien
    Je suis allée une fois en pein été dans ce village parisien; Il est exact que le depaysement est total et la quiétude du lieu surprenante en plein Paris.$Merci pour votre joli blog.
    1
    armand C.
    Samedi 26 Janvier 2008 à 18:42
    Jolis
    Jolie image et joli texte comme souvent sur ce blog bien sympa. merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :