• Bercy par Robert Doisneau.


    Fanton, entrepôts de Bercy octobre 1974
    © Atelier Robert Doisneau

     

    Ce sont 30 photographies présentées pour la première fois dans le lieu-même de leur prise de vue, elles sont issues de plusieurs reportages du photographe réalisées dans les années 1970 puis 1980 dans les entrepôts de Bercy, futur Bercy Village. Alors que le lieu vit ses derniers moments de marché vinicole, Robert Doisneau se rend à Bercy à plusieurs reprises en 1974 et 1976 pour en garder une trace.
    Eternel humaniste passé maître dans l’art du portrait, il photographie alors les travailleurs, les gens du quartier, mais aussi les chats errants, aux côtés de bâtiments presque vides, afin d’immortaliser ces instants du quotidien avant la fermeture définitive du site. En plus des séries de photographies en noir et blanc, on pourra notamment découvrir dans l’exposition une sélection de ses clichés en couleur, méconnus du public.

    Lorsque Doisneau revient sur ses pas une dizaine d’années plus tard en 1987 et 1988 dans un lieu désormais désertique, quasi-fantomatique, empreint de nostalgie, il photographie le décor intriguant et poétique qui l’inspire alors pour réaliser plusieurs portraits de personnalités, dont celui de l’écrivain et journaliste Antoine Blondin.

    Les visiteurs de la Cour Saint-Emilion s’immergeront dans l’histoire de ces anciens chais vinicoles, dans le Bercy des années 1970 et 1980, à travers les portraits émouvants des derniers travailleurs des entrepôts de Bercy, instantanés de la fin d’une époque et clichés empreints de la poésie d’un lieu à l’abandon.

    Les amoureux de Paris et de Robert Doisneau, ont jusqu'au 2 octobre 2016 pour découvrir cet événement sous les voûtes de la Cour Saint-Emilion, en accès libre.


    >> Bercy par /by Doisneau, "in situ".

    >> Doisneau à Bercy, ses clichés en couleur, méconnus du public.(1)

    >> Doisneau à Bercy, ses clichés en couleur, méconnus du public.(2)>

    > Antoine Blondin à Bercy par Robert Doisneau (1987)

    >> Doisneau et Parisperdu:

    Aux entrepôts de Bercy

    *
    Dans les chais de Bercy

    *
    Cour Saint-Emilion.

    *
    Une petite ville pinardière.

     

     

    « Le dernier visa de Marc Riboud …Il y a bistrots et bistrots ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Gérald Masnada
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 09:42

     J'y vais la sémaine prochaine, merci Pierre

    2
    Christine Levaray
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 14:50
     Dommage que je ne puisse y aller! Quel talent pour nous faire ressentir tant de moments magiques.
     

     

    1
    Yves Uscars
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 10:24

    Je vais y aller!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :