• Rue Charcot et les folies urbanistiques de Paris Rive Gauche.
    Rue Charcot _Paris13e Arrondissement (Août 2010)

    Paris Rive Gauche ! Ce quartier du 13ème arrondissement, au cœur de Paris, vit une véritable mutation depuis 25 ans. Et, aujourd'hui tous les chantiers ne sont pas entièrement bouclés. De la gare d'Austerlitz aux limites d'Ivry-sur-Seine, Paris Rive Gauche est le symbole de la modernité et du développement urbain de l'Est parisien. Cette transformation profonde a chamboulé la vie de quartier, le vieux 13ème - celui de Tardi et de Léo-Mallet - a quasiment disparu au profit d'une concentration d'immeubles dédiés majoritairement aux affaires plutôt qu'au résidentiel.

    Paris Rive Gauche a son phare, un amer que l'on voit de loin, que l'on ne peut pas manquer: c'est la Grande, la "Très Grande Bibliothèque", la TGB ... Dès lors la perspective de la petite rue Charcot s'en trouve profondément changée, les tours de la TGB y sont omniprésentes et la rue a été prolongée jusqu'à l'avenue de France - une désertique dorsale - par une passerelle cycliste et piétonne.

    Avec toutes ces folies urbanistiques, la rue porte définitivement bien son nom car Jean-Martin Charcot fut un éminent neurologue …


    >> Désertiques dorsales ...

    >> Rue Charcot Paris 13e Arrondissement

    >> Lettre aux habitants de la rue Charcot.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le Paris des fleurs (2/3)

    Cité Fleurie - Paris 13ème

     

    Nous sommes toujours dans le 13ème arrondissement, non loin du 5ème, dans une cité d’artistes construite en 1878 avec les matériaux d’un pavillon de l’Exposition Universelle, c'est la cité Fleurie.

    Longtemps elle a été menacée d’être détruite par des promoteurs immobiliers, mais aujourd'hui, fort heureusement, elle est classée et donc préservée par son statut de Monument Historique.

    Aussi vous allez la retrouver telle qu’elle a toujours été, un lieu de résidences et d’ateliers d’artistes. Et, il fait bon y flâner, dans un calme étonnant, au milieu des chats, des oiseaux, sous une végétation dense cachant statues et salons de jardin.

    Bienvenue à la cité Fleurie.

     

     

    >> Voir aussi : Le Paris des fleurs. (1/3)

     


    votre commentaire
  •  



    Rue des Iris, Paris 13ème

    A Paris, loin de l'agitation, loin du béton omniprésent, à la cité Florale, mais aussi à la cité Fleurie, ou encore à la cité des Fleurs, … en ces trois endroits, on raconte Paris avec des fleurs.

    Dans le 13ème arrondissement, à la limite du 14ème, en contrebas du Parc Montsouris, il est un petit havre de verdure, c'est la Cité Florale.

    La cité s'inscrit dans un triangle formé par les rue Boussingault, Brillat-Savarin et Auguste Lançon avec pour hauteur de ce triangle, la rue des Orchidées. Sur ce périmètre réduit, la cité se démarque fortement des immeubles voisins qui invariablement font irruption à chacun des coins de rue. Ici, ruelles et placettes s’enchaînent, toutes sont pavées, et toutes portent des noms de fleurs : rue des Glycines, rue des Iris, rue des Liserons, rue des Orchidées, rue des Volubilis, Square des Mimosas.

    Au cours d'une balade dans la cité Florale, on croise partout des maisons fleuries recouvertes de végétation. Et, les façades bien entretenues montrent que les habitants portent un soin particulier à la préservation de leur cocon.

    Ici, vous oubliez que vous êtes à Paris !

     

    >> Déjà sur Parisperdu: " Cité Florale, un îlot hors du temps."

     

     


    1 commentaire
  • Paris par des sentiers détournés …

     A la hauteur du 28 rue Alphand Paris 13ème

     

    C'est une promenade hors des chemins battus, dans des quartiers pas comme les autres, c'est une visite de Paris par des sentiers détournés qui vous est proposée aujourd'hui par Parisperdu.

    Si vous connaissez déjà bien Paris et si les zones trop touristiques vous font fuir, si vous préférez les balades au calme, alors ces quartiers aux allures de villages qui rappellent la campagne, devraient vous plaire...

    Nous vous amenons tout d'abord à la Butte aux Cailles, au cœur du 13ème arrondissement. Ce quartier-village est composé de petites rues pavées légèrement pentues, bordées de maisons possédant toutes soit une cour intérieure soit un jardin. Aux beaux jours, il fait bon y flâner car la plupart de ces espaces sont très verts et abondamment fleuris. C’est aussi le terrain de création privilégié de nombreux artistes de rue et certains murs sont couverts de graffs’.

    Tout près de la Butte aux Cailles, à proximité du quartier chinois, il est un autre quartier également idéal pour une balade au calme: c'est le quartier Maison Blanche (13e). On le remarque immédiatement à ses maisons aux façades colorées. Murs, émaux, colombages, décorations, chaque villa a sa particularité et certaines sont particulièrement bien fleuries. Elles s’étendent sur un bel espace plutôt calme, aux rues assez larges mais où la circulation est minimale.

    Alors bonnes ballades, dans ces coins préservés du 13ème



    > Les sentes de Paris …

     


    1 commentaire
  •  

     

    Usine de construction automobile Panhard & Levassor, porte d'Ivry, Paris 13ème_1960

    © Roger Henrard / Musée Carnavalet / Roger-Violet

     

    Avant Paris Rive Gauche, avant Chinatown, mais aussi les Olympiades et Italie 2, le 13e arrondissement de Paris était industriel. Des usines et des ateliers de toutes tailles y prospéraient. Ses rues et ses cafés étaient fréquentés par des milliers d’ouvriers.
    Un passé pas si éloigné que cela mais dont les traces ont en grande partie disparu.

     

    A la fin des années 1880, du côté des avenues de Choisy, d’Ivry et du boulevard Masséna, il n’y a là que des friches et quelques masures.

     

    Le 31 juillet 1891,  Émile Levassor a 48 ans et il vient d'ouvrir, avec son ami René Panhard la première usine d’automobiles du monde, précisément au 16 de l’avenue d’Ivry.
    Entre octobre et décembre de cette même année, l’entreprise vend six exemplaires de son premier modèle, la P2D. C'est la première série de fabrication d'automobiles au monde.
     

    L’âge d’or de la maison Panhard-et-Levassor est officiellement ouvert. Elle emploiera jusqu’à 6 000 ouvriers… Pas de chômage alors dans ce secteur du 13ème arrondissement … mais ça, c'était il y a bien longtemps.

     

    >> "Italie 13" : La politique de la table rase

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique