• Depuis son ouverture en 1988, la rue Louise-Weiss
    est un des hauts-lieux de l'art contemporain français. On y trouve en effet un grand nombre des galeries parmi les plus « pointues » de la scène artistique parisienne : Galerie Emmanuel Perrotin, Jousse Entreprise, Galerie Air de Paris, Kréo, etc.

    Ainsi la rue Louise-Weiss, est un lieu où se croisent tous les médias, une sorte de laboratoire hybride qui fait la part belle tour à tour à la peinture murale, aux sessions vidéo ou à une performance de six personnes en train d’écrire en direct leur journal intime... Bref un composé d’œuvres, de provocation et de dérégulation des formes traditionnelles de l’art. La rue Louise-Weiss est résolument avant-gardiste, totalement tendance et finalement très "new-yorkaise".

    Mais c’est aussi tout près d’ici, que se joue une autre partie, un autre destin : celui de la Halle Freyssinet (que l’on aperçoit dans la partie centrale de la photo). La halle implantée sur plus de 300 m de long parallèlement à la rue Louise Weiss est composée de trois nefs de béton. Ce bâtiment inauguré en 1929 livre un précieux témoignage de l’art du béton tel qu’a pu le développer l’un de ses pionniers, l’inventeur du béton précontraint : l’ingénieur Eugène Freyssinet (1879-1962).

    Utilisée par la SERNAM comme centre de fret jusqu’en 2005/2006, la halle de Freyssinet a donné lieu, après un appel à projets, à la sélection de huit propositions de réhabilitation.

    L’issue de cet appel à projets s’est d’abord annoncée favorable. Les arguments des défenseurs de la halle paraissaient en effet avoir été entendus : sur les 8 projets, 5 prévoyaient d’en conserver l’intégralité.

    Or, le choix du jury s’est fort malheureusement porté, le 22 octobre dernier, sur l’un des 3 projets prévoyant la destruction partielle du bâtiment et, en fait, sa totale dénaturation.

    Si la nef centrale échappe au désastre, l’une doit être détruite en totalité et l’autre amputée de 15 de ses 30 travées pour y intercaler des immeubles d’habitation …

     

    Va-t-on vers un nouveau désastre comme celui subi, il y a trente ans, par les Halles Baltard ? …



    >> En savoir plus sur Louise Weiss.


    >> "La Halle Freyssinet: un avenir gravement menacé". E
    n savoir plus. (PDF)

     

     

     


    1 commentaire

  • Quand Habib acheta ce "pas de porte" du 111 rue du Chevaleret pour y installer sa boutique-atelier de vente et réparation de téléviseurs, il ne chercha pas longtemps le nom de son enseigne.

    Ce sera : T.V. Rama, le nom de l'émission-phare d'expression francophone de Canal Algérie, la chaîne satellitaire qui s'adresse à la communauté algérienne établie à l'étranger.

    Mais bientôt la grande distribution proposa des "Packages Satellitaires" neufs ... au prix des appareils d'occasion exposés dans la "petite surface" de la rue du Chevaleret . Habib fut donc contraint de céder le "pas de porte".

    Aujourd'hui la "modernité" a repris ses droits dans le quartier. Et au 111 de la rue du Chevaleret ... vous trouverez un commerce beaucoup plus au goût du jour. 

    "T.V. Rama" a en effet fait place à "Express Lunch" : un banal local de restauration rapide ...



    >> Canal Algérie et T.V. Rama

    >> Rue du Chevaleret : le musée du tag à ciel ouvert

     


    1 commentaire

  • Le viaduc de Tolbiac avait cent ans en 1995 (voir Billet du 05 Avril 2006) , ici on peut le voir l'année de sa construction (1895) et découvrir la dalle qui désormais le remplace.
    Moins poétique, ... non ?

     

     


    1 commentaire


  • Édifié en 1895, le lieu est chargé d'histoire. Son atmosphère fut au centre d'une des plus belles intrigues policières de Léo Mallet.

    Son originalité le fait figurer dans tous les livres traitant des ponts métalliques. Il surplombait les voies ferrées de la gare de Paris Austerlitz.

    Ce symbole d'un quartier, élément de culture populaire a été démonté dans les années 1990, pour faire place nette à la sinistre Avenue de France et à ses  kilomètres d'immeubles de bureaux dessinés par des visionnaires aveugles.

    Aujourd'hui, le viaduc de Tolbiac, déposé dans un entrepôt de l'Eure, attend un hypothétique remontage dans le quartier.

     

    >> "Brouillard au pont de Tolbiac"  de  Léo Mallet et Jacques Tardi.

    >> Démontage du Viaduc de Tolbiac (PDF)

     

     

     


    4 commentaires

  • Le Bar de la Poste au 19 de la rue Bellièvre a définitivement tiré ses rideaux ... ils ne s'ouvriront plus.

     


    >> En savoir plus sur le bar de La Poste ...

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique